Ramsès II, une pièce piquante

En ce mois de septembre, le public se presse dans les salles de théâtre pour découvrir les nouvelles pépites qui enchantent déjà cette saison 2017/2018. Mon choix s’est porté sur Ramsès II avec François Berléand, Evelyne Buyle, Eric Elmosnino et Elise Diamant. Une œuvre mordante. Des rires à n’en plus finir.

Premier tableau. Elisabeth et Jean, la soixantaine, attendent leur fille Bénédicte et leur gendre Mathieu pour le déjeuner dominical. Mathieu arrive seul. Dès les premiers instants, son comportement est étrange. Lorsque Jean lui demande comment vont ses petits-enfants, Mathieu ne comprend pas la question. La mémoire s’évapore.

Bénédicte et Mathieu reviennent d’un voyage en Egypte. La jeune femme n’est toujours pas là. Elisabeth et Jean sont de plus en plus inquiets. Mathieu aurait-il fait du mal à leur fille ? Des éléments troublants viennent semer le doute. Elisabeth trouve une pelle dans le coffre de la voiture de son gendre. Mathieu nie être le propriétaire de l’objet. Jean explose de colère. Finalement, Mathieu avoue avoir tué Bénédicte. Mais quelques minutes après l’annonce de son décès, cette dernière arrive. Soulagement. Incompréhension. Mathieu serait-il un provocateur, un fou ou tout simplement un mauvais farceur ?

Deuxième tableau. La même histoire. Mathieu est seul. Ses beaux-parents ne se font plus de soucis. Bénédicte est encore en retard. Jean ne veut plus voir cet homme. Elisabeth désire une réconciliation familiale. Embûches. Mathieu a tué son épouse. Il en a la preuve. Une photo. Jean est effondré. Elisabeth, partie en cuisine, ne voit pas cette horreur. Puis Bénédicte fait son entrée. Elle est vivante.

Qui perd la raison ? Mathieu est sans doute un manipulateur. Il profite du handicap de Jean, accidenté de la route, pour le rendre encore plus malheureux.

Troisième tableau. Le même comique de répétition. Mathieu en solitaire. Jean accepte de faire la paix. Elisabeth est joyeuse comme à son habitude. Son rêve le plus cher est de voir sa famille unie et réunie.

Mathieu se retrouve seul avec Jean. Bénédicte est morte. Il va chercher le corps. Jean hurle. Bénédicte disparaît à nouveau. La réalité. Mais comme toujours, elle revient, vivante et inquiète pour son père.

Jean aurait t-il des hallucinations ?

La mise en scène de Stéphane Hillel est sobre et saisissante à la fois. Un intérieur très tendance. Chaleureux. On ne sait jamais qui se cache derrière les portes d’une maison.

Evelyne Buyle, François Berléand et Eric Elmosnino forment un trio détonnant. Étonnant.

Un thriller plein d’humour. On pleure de rire !

À voir absolument !

                                                                                                                                                                                                              Marion Allard-Latour                     

 

Informations pratiques : Ramsès II. Bouffes Parisiens jusqu’au 31 décembre 2017

 

#RamsèsII #BouffesParisiens

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes       

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

Retour à l'accueil