Les élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile AutéLes élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile Auté
Les élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile AutéLes élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile AutéLes élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile Auté

Les élèves ont été accueillis à la ferme du Petit Pont à Azé par Emile Auté

Chaque année, dans le cadre de la Semaine du goût, les élèves de Sainte-Cécile préparent des plats qu’ils font déguster. « En 2017, nous avons un peu changé la formule », nous ont expliqué Annick Brizard et Marie-Laure Haudebert, « en 2016, les élèves CAPa SAPVER avait confectionné des sachets de riz au lait prêts à consommer ; cette année, après avoir examiné diverses propositions, ils ont souhaité s’intéresser aux plantes sauvages dont les qualités gustatives sont souvent méconnues. Des contacts ont été noués avec Emile Auté, « Le Thé des châteaux »,qui parfume lui-même ses thés à l’aide de plantes que l’on trouve dans la nature. » Après avoir sélectionné les végétaux en les goûtant sur pied, à la ferme du Petit Pont, à Azé, les jeunes ont décidé de réaliser une fiche technique présentant ceux qu’ils avaient retenus pour réaliser leurs préparations. Ces dernières, sucrées ou salées, seront à base de bourrache, de capucine, de mauve, de mélinot, d’oseille sauvage, etc.

Un courrier a été adressé aux établissements scolaires voisins, au lycée agricole, au collège Janequin, à Saint-Julien,, au DEFI, à la commune de Montoire pour les informer et leur proposer de participer à la dégustation.

Le mardi 10 au matin, les élèves cueilleront  les ingrédients nécessaires aux recettes qu’ils confectionneront durant l’après-midi et qu’ils proposeront le mercredi 11 octobre sur le marché de Montoire. « Nous donnerons ainsi une nouvelle dimension à cette opération en ouvrant le lycée vers l’extérieur et en donnant aux jeunes l’occasion de mettre en pratique ce qu’ils apprennent dans le domaine de la vente. Il leur appartiendra de communiquer et de convaincre en animant le stand. »

Les plantes sauvages, dont la notoriété découle souvent de leur utilisation dans la pharmacopée, deviendront des éléments de la gastronomie, grâce aux talents de ces jeunes chefs plein d’imagination. Convaincre les visiteurs du marché est leur défi ; nul doute qu’ils vont le relever avec brio !

Ils vous donnent rendez-vous, le 11 octobre, sur le marché de Montoire, place Clémenceau !

LEAP Sainte-Cécile, 12 rue Saint-Laurent, 41800 Montoire. T.02 54 85 01 83

                                                                Sabine Campion

#LycéeSainteCécileMontoire #Semainedugoût

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

Retour à l'accueil