Le couvent des Augustins à Montoire

Le couvent des Augustins à Montoire

Les gourmandises auxquelles nos hommes célèbres ont parfois donné leur nom, les vins AOC Coteaux du Vendômois, les fromages emblématiques de notre région, les marchés de nos villages... Le Vendômois regorge de produits de terroir accommodés avec des recettes susceptibles de satisfaire les gourmets. L’Office de Tourisme va donc proposer, cet été, des « Pauses Gourmandes » destinées à faire découvrir celles-ci aux visiteurs comme aux Vendômois .

« Dans le passé, l’OT avait déjà organisé des dégustations  à Vendôme . Petit à petit, nous avons constaté un essoufflement de cette formule, nous a confié Corinne Gontier, la directrice,  et nous avons décidé de réfléchir à un nouveau concept. Entre-temps, le nombre de « marchés » s’est multiplié (marchés bios, marchés de producteurs, « la Ruche qui dit oui »….), de même que le nombre de producteurs adhérents à l’office de tourisme. Et devant l’engouement des visiteurs pour les produits locaux (conséquence des diverses crises alimentaires de ces dernières années), nous avons donc voulu proposer une formule nouvelle. »

Un nouveau lieu : le couvent des Augustins à Montoire

Les rencontres avec les  producteurs locaux se dérouleront cette année dans le magnifique bâtiment de l’ancien Couvent des Augustins, où se trouve le bureau de l’OT à Montoire

Les producteurs adhérents à l’Office viendront y proposer leurs productions ; jus de raisin, vin AOC Coteaux du Vendômois, safran, champignons, préparations à base de cervidés, produits laitiers, etc.

Les visiteurs pourront remplir un questionnaire qui leur permettra de participer à une loterie dont les trois gagnants recevront des produits du terroir.

La première rencontre aura lieu le 21 juillet de 11 à 13h et la deuxième, le 10 août de 17h30 à 19h30.

Le couvent des Augustins

 Ce couvent a été fondé en 1427 sur ordre de Louis de Bourbon, comte de Vendôme, à son retour de la bataille d’Azincourt (où il fut fait prisonnier). Un vaste bâtiment  au rez-de-chaussée servait de réfectoire. Au premier étage se trouvaient les cellules des moines. Le couvent des Augustins n'abritait plus que quatre moines à la veille de Révolution. Il fut vendu comme bien national et servit de gendarmerie, puis de caserne qui prit, en 1890, le nom de Marescot, général de la Révolution et de l’Empire dont la demeure, le château de Chalay, se trouve non loin de Montoire.

Les murs de la salle du rez-de-chaussée sont décorés de peintures murales du XVe siècle qui ont été restaurées ; elles représentent notamment saint Augustin enseignant à ses moines, des arbres fruitiers et des oiseaux.

  #OfficedeTourismedesTerritoiresVendômois #Produitslocaux #CouventdesAugustins #Montoire     

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil