A la découverte de Musikenfête avec Adeline ProuxA la découverte de Musikenfête avec Adeline Proux
A la découverte de Musikenfête avec Adeline ProuxA la découverte de Musikenfête avec Adeline ProuxA la découverte de Musikenfête avec Adeline Proux

A la découverte de Musikenfête avec Adeline Proux

La Papouasie (Indonésie), cette partie occidentale de la Nouvelle-Guinée, dépend de l’Indonésie dont elle a obtenu un statut d’autonomie en 2001. « L’Ensemble  Sanggar Nayak Papua » vient pour la première fois en Europe ; composé de 16 membres, garçons et filles, danseurs et musiciens. Jeudi 27 juillet, ils étaient attendus à « Musikenfête » où Adeline Proux après leur avoir fait visiter son extraordinaire collection d’instruments du monde entier, les a conduit dans la « Nef musicale ». Parmi les membres du groupe, nous avons retrouvé Soni, une jeune femme qui accompagnait déjà,  il y a deux ans, la troupe du Kalimantan (partie occidentale de Bornéo) qui parle anglais et sert d’interprète. « Je suis venue en France, pour la première fois en 1984 », nous a-t-elle rappelé.

Pendant ce temps, Adeline Proux commençait la visite du musée qu’elle commentait en anglais ; après le carillon chinois, l’une des pièces maîtresses , elle a montré les diverses familles d’instruments et en a fait la démonstration, invitant ensuite les visiteurs à faire de même. Les jeunes artistes étaient enthousiasmés ; ils fredonnaient, applaudissaient avant de participer activement à ce concert improvisé. Il n’y avait plus besoin de traducteur ; tout le monde se comprenait ! Le musée de la musique abrite des instruments propres aux différentes cultures, de la kora africaine et de cithare tubulaire ( « valiha ») malgache à la flûte de pan des Andes aux sonnailles, au gamelan indonésien et aux divers tambours ; pour un amoureux de la musique, aucun de ceux-ci n’a de secrets. Dans la « Nef musicale », un membre du groupe s’est mis à jouer à l’oreille, sur l’anklung géant, « Alouette, gentille alouette » ; la visite de « Musikenfête » est toujours un beau moment de partage et de rencontre des cultures autour de la musique.

« L’Ensemble Sanggar Nayac » permettra aux spectateurs du Festival de découvrir une culture où les masques et les peintures corporelles jouent un rôle important. Une conférence leur sera d’ailleurs consacrée, le 10 août à 10h30 à la médiathèque « Nef Europa ». Réalisées avec des pigments naturels, toutes les couleurs sont porteuses de symboles : le courage, la force, la beauté, la puissance, etc. Le groupe se produira à plusieurs reprises dans le Palais de toile ; on le verra également dans la cour de l’Hôpital, le 11 août à 15h30 et il animera l’Avant-Scène le lundi 14 août à 11h.

Festival de Montoire : www.festival-montoire.com

Réservations : T.02 54 23 74 57

                                                                    Sabine Campion

#FestivaldeMontoire #Musikenfête #Papouasie(Indonésie)

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil