Les stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des VoûtesLes stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des VoûtesLes stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des Voûtes
Les stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des VoûtesLes stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des VoûtesLes stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des Voûtes

Les stagiaires; Bamadou et Nicole; les oeuvres de Bamadou exposées à la salle des Voûtes

Pour la troisième année consécutive, l’artiste burkinabé, Bamadou Traoré, est présent dans la Sarthe à l’invitation de l’Association des enfants sourds du Faso que préside Nicole Landemard. Des stages de  découverte de la technique du bronze à la cire perdue se sont déroulés aux Moulins de Paillard à Poncé les 24 et 25 juin et les 26 et 27 juin. « Nous accueillerons au total 18 stagiaires dont certains seront présents pour la deuxième ou la troisième fois », nous a confié Nicole. « Du 24 au 26, les stagiaires vont créer chacun une œuvre qui sera fondue en bronze par Bamadou, les 1er et le 2 juillet. Certains ont même conçu leur œuvre chez eux, et ils l’ apporteront pour qu’elle soit coulée ; ainsi, au total, ce sont 23 créations qui seront achevées début juillet. »

Par ailleurs du 24 juin au 2 juillet, la salle des voûtes accueille une exposition des œuvres de Bamadou : personnages filiformes à la Giacometti, groupes, animaux…

Le vernissage a été pour Nicole Landemard l’occasion de rappeler tout son attachement à l’Afrique, à l’accueil chaleureux et familial qu’on y reçoit. Elle a fait brièvement le point sur les activités de l’association qu’elle préside, « Les enfants sourds du Faso » et elle a annoncé que plusieurs élèves ont obtenu, cette année le certificat d’études et qu’ils allaient poursuivre leur formation . D’ores et déjà, elle a confirmé que de nouveaux stages seront organisés en 2018 et qu’une exposition des œuvres des stagiaires serait également montée.

Pour sa part, Bamadou, qui est venu en France avec l’un de ses fils Ibrahim, sculpteur comme lui, a dit combien il est attaché à ce coin du sud-Sarthe et sa volonté d’y revenir même s’il est très sollicité par ailleurs.

Prenant la parole, Galiène Cohu a annoncé qu’en 2018, se déroulerait la Biennale d’art de Ruillé dont le thème tournera autour du métal. Elle a souhaité que le travail de Bamadou et de ses stagiaires soit mis en synergie avec cette importante manifestation .

Exposition à la salle des Voûtes aux Moulins de Paillard à Poncé jusqu’au 2 juillet.

Coulage du bronze par Bamadou les 1er et 2 juin

                                                                                                  Sabine Campion 

#Poncé #BamadouTraoré #Bronzeàlacireperdue

Retour à l'accueil