Le Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis NouryLe Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis Noury
Le Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis NouryLe Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis NouryLe Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis Noury

Le Jardin du Plessis-sasnières; Guillaume Henrion; La maison des artisans du Loir-et-Cher; les gâteaux d'Olivier Logeais; Denis Noury

Le Marché aux plantes et aux produits du terroir s’est déroulé les 13 et 14 mai au Jardin du Plessis-Sasnières. « Il y a 21 ans que le jardin , classé « remarquable » en 1993, a ouvert ses portes au public » a rappelé Guillaume Henrion. Depuis 19 ans, l’association des « Amis du jardin « organise chaque année un marché aux plantes et aux produits du terroir.

En 2017, une quarantaine d’exposants étaient présents et offraient une gamme de produits très variés : des pépiniéristes, des horticulteurs, des artisans d’art mais aussi des producteurs locaux (un vigneron, un pâtissier-confiseur, un charcutier, un producteur de safran, un autre de sureau…). La plupart d’entre eux étaient groupés aux alentours et à l’intérieur de l’ancien moulin. Au pied du perron, les Coteaux du Vendômois étaient représentés par un jeune vigneron, Denis Noury ; à ses côtés se trouvaient le stand du « Thé des châteaux » et celui de la safranière de La Chapelle- Vicomtesse. Non loin de là, le visiteur était attiré par le stand de la Maison des artisans d’art du Loir-et-Cher qui présentait quelques pièces réalisées par certains de ses membres, mettant ainsi en valeur des savoir-faire ; les gourmands ne pouvaient qu’être comblés par les pâtes de fruits originales et particulièrement savoureuses d’Olivier Logeais qui s’est fait également une spécialité de biscuits et de pain d’épices dont les recettes datent du Moyen Age, populaires aussi bien en France qu’en Italie ou en Espagne.Entre les deux, « l’Atelier Chuchotin », venu de Dordogne proposait des champignons en argile crue, décoratifs ou utilitaires, allant de la morille ou de la girolle à l’amanite tue-mouches (à consommer avec énormément de modération !) Pour sa part, Chantal Gatien s’est spécialisée dans les confitures et les gelées dont elle présente quelque 220 variétés .

Le Jardin du Plessis-Sasnières, depuis l’automne 2016, offre à ses visiteurs la possibilité de déguster les produits locaux dans le restaurant ouvert dans l’ancienne orangerie et dont le chef n’est autre que Guillaume Henrion.

                                                                   Sabine Campion

#JardinduPlessisSasnières #Marchéauxplantesetauxproduitsduterroir

 

Facebook : https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter: https://twitter.com/LPattes

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour adhérer à l’Association culturelle du Niclos- Le Mille-Pattes :

iframe id="haWidget" src="https://www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/adhesion-a-l-association-culturelle-du-niclos-le-mille-pattes/widget" style="width:800px;height:

 

Retour à l'accueil