Lhomme : les passeurs de patrimoine à la manoeuvre

L’Association des amis de l’église Saint-Martin de Lhomme vient de se réunir avec, à l’ordre du jour, la réponse à la question posée par André Guicheteau, son président  « où en sommes-nous ? »

Rappelons que l’association a été créée en septembre dernier pour participer d’abord à la restauration des tableaux du XVIIème constituant la partie centrale de trois retables, dont deux situés dans des chapelles latérales, le dernier dans le chœur. Celle-ci touchera non seulement les peintures mais aussi leur encadrement. Il parait logique que l’association s’intéresse en outre à la possibilité de découvrir des peintures murales (ou du moins une litre funéraire) qui subsisteraient sous l’enduit qui a recouvert les murs de la nef ; une tache de couleur, apparue sous une écaille, donnerait des espoirs.

Le dossier du tableau de « La Vierge au rosaire », côté nord, le plus emblématique pour le village, classé à l’inventaire des objets d’art depuis 1906, est complet. Les travaux ont été autorisés à condition d’être effectués sous l’égide d’un conservateur. L’arrêté de subvention est attendu.

Celui du « Christ à la colonne », dans le chœur, plus récemment inscrit à l’inventaire supplémentaire, est également complet ; l’intervention d’un conservateur ne sera pas requise.

Il reste « L’Adoration des bergers » située dans la chapelle sud, ni classée ni inscrite, qui attend une décision du Pays d’art et d’histoire (en principe le 18 mai).

Quels que soient les éléments concernés, toutes les délibérations nécessaires ont été prises par le conseil de la commune, propriétaire de l’église.

Le budget que veut boucler l’association s’élève à 10 784 €, ce qui comprend les travaux de restauration de « L’Adoration » à proprement parler ( 9 079 €), y compris les frais relatifs à une radiographie destinée à s’assurer qu’une peinture n’en cache pas une autre plus intéressante ( 2 457 €), le coût d’un sondage des murs pour vérifier l’existence des peintures ( 1 560 €), enfin celui d’une opération de communication autour d’une exposition de photos à l’intérieur de l’église. La moitié des dépenses serait financée par des subventions diverses, dont une contribution de la réserve parlementaire de Guy-Michel Chauveau, l’autre ( 5 392 €) par une souscription publique lancée avec le concours de la Fondation du patrimoine, à condition que les préinscriptions soient suffisantes.

Les opérations de sondage doivent commencer le 15 mai ; l’exposition de photographies (une vingtaine) aura lieu les 24 et 25 juin dans l’après-midi avec une intervention de Stéphanie Barioz-Aquilon le samedi, elle devrait être reprise à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

Grâce au dynamisme d’André Guicheteau, l’affaire parait rondement menée et il reste à espérer que les peintures murales, un bonus, viendront renforcer l’attrait d’une église qui, superficiellement, pouvait paraître bien ordinaire !

                                                                        Xavier Campion

#égliseSaintMartindeLhomme #LaViergeaurosaire #Paysd'artetd'histoire

 

Facebook : https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter: https://twitter.com/LPattes

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour adhérer à l’Association culturelle du Niclos- Le Mille-Pattes :

iframe id="haWidget" src="https://www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/adhesion-a-l-association-culturelle-du-niclos-le-mille-pattes/widget" style="width:800px;height:

 

Retour à l'accueil