Le TTVL ; Claude Germain; Jean-Luc Salentiny
Le TTVL ; Claude Germain; Jean-Luc SalentinyLe TTVL ; Claude Germain; Jean-Luc Salentiny

Le TTVL ; Claude Germain; Jean-Luc Salentiny

Le 25 février, comme chaque année, Trôo a accueilli coup sur coup l’assemblée générale de l’Amicale de la gare puis celle de l’Association du train touristique de la vallée du Loir (TTVL). Après avoir partagé les inquiétudes, maintenant écartées, nées de la fermeture, envisagée, de la ligne Vendôme-Trôo, les deux associations sont prêtes à affronter les difficultés que l’on pourrait qualifier de « courantes », sans méconnaitre leur caractère de plus en plus complexe. A quoi il faut ajouter tous les problèmes liés à l’agrandissement du site de la gare du fait de la mise à disposition des anciennes installations voisines d’ « Axéréal » ( « La Franciade »).

Malgré tout l’Amicale, toujours présidée par Jean-Luc Salentiny, s’est félicitée d’avoir pu compter 2016 comme « une très bonne année » avec l’accueil de 5 487 voyageurs dans 95 trains.

Avant l’arrivée du premier autorail début avril, les bénévoles sont invités à participer à la grande journée de ménage de la gare, le 25 mars, tandis que les taupiers se réuniront pour entretenir la voie et ses abords, et poursuivre l’aménagement du nouveau site. A noter que la sortie printanière 2017, le 30 avril, sera consacrée au général de Marescot avec une visite du château de Chalay, tout proche.

Le maire de Thoré-La Rochette et ancien président du Syndicat du TTVL, Thierry Benoist, a attiré l’attention sur les conséquences de la disparition de celui-ci, absorbé par la Communauté des Territoires vendômois, et sur la nécessité pour les élus locaux de suivre les dossiers de très près pour conserver au train tout son rôle dans le développement touristique de la vallée.

L’AG du TTVL a suivi, sous la présidence de Claude Germain. Peut-être la présence de Claire Granger, vice-présidente des Territoires chargée du tourisme, a-t-elle pu contribuer à apaiser quelques inquiétudes. Parmi les éléments positifs, le président a noté la signature de deux nouvelles conventions décennales avec la SNCF, même si la seconde est plus contraignante pour la section Montoire-Trôo, la possibilité d’utiliser les équipements de « La Franciade » à Saint-Quentin-les-Trôo pour mettre en place un « plateau technique » facilitant les travaux sur la voie, enfin la qualification de quatre nouveaux conducteurs, ce qui porte le nombre de ceux-ci à 12 en 2017.

Grâce, sans doute, à la diminution des voyages gratuits ou à tarif réduit, les recettes d’exploitation ont été les meilleures de toute l’histoire du TTVL : 52 491 € (TTC, il est vrai !)

Parmi les travaux envisagés pour 2017 figurent toujours le remplacement de traverses ainsi que ceux d’aménagement du nouveau site, tandis que le problème du contrôle des boggies et des essieux de l’autorail demeure toujours pendant, la SNCF ayant décidé d’abandonner cette activité pour certains matériels ; faudra-t-il se résoudre à expédier en Suisse les pièces à vérifier ? Une autre solution peut-elle être envisagée ? Pour le moment, comme sur d’autres points, l’incertitude demeure !

                                                                    Xavier Campion

#ValléeduLoir #TTVL #ThorélaRochette #Trôo #Montoire

 

Facebook : https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter: https://twitter.com/LPattes

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour adhérer à l’Association culturelle du Niclos- Le Mille-Pattes :

iframe id="haWidget" src="https://www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/adhesion-a-l-association-culturelle-du-niclos-le-mille-pattes/widget" style="width:800px;height:

Retour à l'accueil