Une Saint-Vincent à PoncéUne Saint-Vincent à Poncé
Une Saint-Vincent à PoncéUne Saint-Vincent à Poncé

Une Saint-Vincent à Poncé

Comme dans toutes les régions de vigne,  la Saint-Vincent est célébrée dans la vallée du Loir . A Poncé, un roi  occupe la place d’honneur de cette cérémonie.

En 2017, pour la première fois, rompant avec la tradition illustrée par la « loi salique » (i qui interdisait en France aux femmes l’accès au trône ), et faisant preuve d’un esprit moderne et libre, les Poncéens ont cjoisi une femme pour accéder à cette dignité. L’élue se nomme Shelly De Vito  quand même auteur de pièces de théâtre, metteur en scène et chorégraphe ; cette artiste américaine qui préside aux destinées du Centre d’art contemporain de Paillard, a très vite été adoptée sur les bords du Loir. Son attachement à la région, son engagement auprès des associations et l’empathie qu’elle manifeste à l’égard de tous, lui ont permis de s’intégrer très rapidement.

Dans la vallée du Loir, chaque commune a développé une tradition et un rituel autour du saint patron des vignerons. A Poncé, la fête suit un cérémonial bien particulier. Le principal commence à l’église que le cortège composé des rois précédents suivis des habitants, rejoint, par une rue escarpée, en portant avec solennité  la « grigne » (une grosse brioche) et le tonneau. La messe qui suit est ponctuée de lectures liées à saint Vincent.

Vient ensuite  le « cousin » qui se déroulera le 21 janvier 2017 dans la salle des gardes du château où le verre de l’amitié sera salué par la fanfare de Courdemanche. A 15h, un charriot viendra chercher la reine dans son domaine et l’accompagnera dans une cave du village. En fin d’après-midi, retour à Paillard pour un dîner en musique où l’on pourra danser.

Le dimanche 22 la salle des fêtes du village accueillera le déjeûner ;  la coutume veut que le plat principal soit de la tête de veau. Pourquoi ? Si rien n’est attesté de façon sûre , certaines légendes font remonter la tradition à 1793, année où Louis XVI fut décapité  le 21 janvier : pour célébrer la mort du roi, les révolutionnaires auraient décidé de consommer une tête de veau ; d’autres font remonter cet usage à la décapitation du roi Charles Ier d’Angleterre le 30 janvier 1649 ; une troisième version se réfère à la consommation de ce plat à la fin de la Monarchie de Juillet où dans les années 1847-48, le premier ministre, Guizot, avait interdit toutes les réunions afin de museler l’opposition ; celle-ci avait  organisé  « La Campagne des banquets » au cours de laquelle  les participants mangeaient de la tête de veau…  

Il semble que partout en France, la tête de veau soit consommée à l’occasion de la Saint-Vincent sans que nous ayons pu trouver d’explication assurée.

Pour en revenir à Poncé,  après le déjeûner, les convives repus s’en iront faire la tournée des caves des  rois précédents où une musique entrainante et insolite leur évitera peut-être de tomber dans les bras de Morphée.

La Saint-Vincent à Poncé-sur-le-Loir , 21 et 22 janvier 2017.

                                                                                    Sabine Campion

#Poncé #Saint-Vincent #ShellydeVito

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour adhérer  à l’Association culturelle du Niclos- Le Mille-Pattes :

iframe id="haWidget" src="https://www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/adhesion-a-l-association-culturelle-du-niclos-le-mille-pattes/widget" style="width:800px;height:

Retour à l'accueil