Francis Minier ; la carrière d'ArtinsFrancis Minier ; la carrière d'Artins

Francis Minier ; la carrière d'Artins

Routes, ronds-points, immeubles, clôtures, dallages, chemins, parkings, etc. sont partout présents dans notre environnement. L’entreprise Minier fournit les matériaux et les services nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises, des collectivités et des particuliers.

Le groupe Minier réunit plusieurs activités : l’exploitation de carrières, la fabrication de béton, les travaux publics , le transport (au moyen d’un camion spécial et de « big bags »). L’entreprise dispose d’un atelier de maintenance des engins de travaux publics (« AMMTP ») et d’ un bureau d’études environnementales qui procède également à des contrôles et des essais sur les matériaux (« AXYLIS »). Enfin, la société « M2R » est spécialisée dans le recyclage et le broyage des caoutchoucs.

Une entreprise enracinée dans le terroir

En 2014, l’entreprise Minier a fêté son 80ème anniversaire ; elle a, en effet, été fondée en 1934 par Marcel Minier, le père de l’actuel PDG, Francis, qui s’était alors lancé dans l’exploitation de carrières en achetant un terrain proche de Lunay. Après que la guerre l’ait momentanément contraint à interrompre ses activités, Marcel Minier  a repris celles-ci ; en 1965 Francis est venu travailler avec son père et, en 1972, la Société anonyme Minier était créée.

Ce fut ensuite une période de développement continu : rachat des Sablières du Centre, en 1976, regroupement de celles-ci avec Gravereau en 1979 ; d’autre part, la première centrale à béton voyait le jour en 1984 à Sargé-sur-Braye ; en 1987, l’Agence Minier Communication s’établissait à Vendôme ;  une autre centrale était installée à Blois en 1989 puis une troisième à Changé (Sarthe) en 1992 et une quatrième à Fleury-les-Aubrais (non loin d’Orléans, dans le Loiret) en 1994. Cette même année apparaissait la Sté Minier Travaux Publics. Une cinquième centrale à béton s’implantait à Lucé (Eure et Loir) pour être revendue en 2002 tandis que deux autres étaient rachetées à Saint-Calais et à Saint-Ouen. C’est en 1999 que la Sablière Gravereau et Minier a pris le nom de « Minier Holding ». Le groupe  a poursuivi sa diversification en créant en 2001, un atelier de maintenance des matériels de travaux publics (« AMMTP »),   en mettant en place « AXYLIS », en 2004, pour regrouper le laboratoire et le bureau d’études . FAVEMAT (fabrication de bâtiments) située à Montlouis (Indre-et-Loire) en 2004 puis celui de « Béton d’Europe » installé à Contres allaient compléter le dispositif.

La dernière entreprise entrée dans le groupe, « M2R » ( Minier Recyclage Régénération), située à Houdan (78) ,recycle les rebuts de la production de caoutchouc pour réaliser des sols amortissants pour les aires de jeux des enfants. 

Des métiers multiples

Au fil des années, le groupe, créé dans le Vendômois, a essaimé ses installations dans les départements voisins et jusque dans la région parisienne.  Il a diversifié ses métiers ; après avoir débuté par l’extraction de granulats, il s’est  progressivement étendu  vers des activités connexes  Aujourd’hui, il compte 130 collaborateurs. 

                                                                              (A suivre)

                                                  Sabine Campion

#Minier #carrières #Vendômois

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour adhérer  à l’Association culturelle du Niclos- Le Mille-Pattes :

iframe id="haWidget" src="https://www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/adhesion-a-l-association-culturelle-du-niclos-le-mille-pattes/widget" style="width:800px;height:

 

Retour à l'accueil