Frédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président  Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestationFrédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président  Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestation
Frédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président  Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestationFrédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président  Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestationFrédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président  Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestation

Frédéric Mitterand à droite et Philippe Bonduel; les membres du jury de la Soupe avec le président Emmanuel de Brantes; le public goûte toutes les soupes; Philippe Mercier et Thierry Fleury ont eux aussi participé à la manifestation

Tout le monde aime la soupe même les enfants qui étaient les premiers à en réclamer ! C’est la première chose que l’on pouvait constater en arrivant dimanche matin au Jardin du Plessis-Sasnières tant les visiteurs étaient nombreux à se presser autour des grandes marmites où quelque dix-neuf équipes proposaient leurs créations originales. Le jury, sous la direction d’Emmanuel de Brantes, tentait de se frayer un chemin parmi eux pour déguster et rencontrer les équipes aux noms parfois évocateurs : « La Courgette qui rit », « Les Pinochoux », « L’Equipe des filles bulgares », « Pot of hope », etc.

L’ambiance était tout à fait conviviale et dans les allées, nous n’entendions que des commentaires plutôt flatteurs ; les « soupiers » avaient fait preuve d’imagination et de talent. « Mulligatawny » (« L’Eau du poivre ») a été créé en Angleterre en 1820 et inspirée par les Indiens. L’équipe qui la présentait, l’avait réalisée à partir de produits achetés sur le marché de Montoire. Un peu plus loin « Blue Orange », une soupe que l’on pourrait qualifier d’ « engagée », était inspirée par un poème de Paul Eluard proclamant : « la terre est bleue comme une orange ». Il y avait une telle palette de saveurs et d’odeurs qu’il était difficile de choisir la meilleure préparation pour voter. Les pois cassés étaient à l’honneur comme le butternut et le potimarron ; les champignons de Villavard (encore un produit local !) faisaient partie des ingrédients souvent utilisés ; plus extraordinaire, l’on pouvait déguster une soupe dans laquelle le foin faisait une  apparition remarquée. Dans la catégorie des cuisiniers professionnels, l’un d’eux mettait à l’honneur une composition à base de pois cassés et d’hélianthis ; cette plante ancienne venue d’Amérique du nord est connue sous le nom de « salsifis d’Amérique » ; ses racines sont des rhizomes tubéreux dont le goût est proche de celui du topinambour.

Il est impossible en quelques lignes de résumer toutes ces recettes dont certaines appartiennent à une tradition familiale. Sous un barnum où officiaient « les petites mains » des « Amis du Jardin de Sasnières », on pouvait se régaler de ce que certains ont nommé avec humour « une soupe de vin », en réalité un délicieux vin chaud très aromatisé, qui a conquis un nombreux public.

Avant de partir, nous avons rendu visite au stand où l’on distribuait le « kit » de dégustation ; celui-ci, dès la fin de matinée, était en rupture de stock pour le millésime actuel ; heureusement, il y existait quelques réserves provenant des années précédentes car le public arrivait encore et toujours !

Quel succès pour cette manifestation dont la notoriété connait une croissance exceptionnelle !

Pendant ce temps, dans le calme d’un bureau, le jury de « La Soupe de mots » que présidait Frédéric Mitterrand évaluait les différents textes composés à partir des termes imposés.

Nous reviendrons dans un prochain article sur les résultats des différents concours et nous nous efforcerons de publier quelques recettes du concours de soupe et quelques textes retenus par le jury de la « Soupe de mots ».

                                                                        Sabine Campion

#FêtedelaSoupe #JardinduPlessisSasnières #FrédéricMitterrand

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

 

 

Retour à l'accueil