Casque d'or film de Jacques Becker (1952)

Casque d'or film de Jacques Becker (1952)

Cette semaine, parmi les nombreuses sorties de cinéma, une a attiré mon attention : le film-documentaire de Bertrand Tavernier, Voyage à travers le cinéma français. Impatiente de découvrir les films, les réalisateurs et les acteurs qui ont marqué la vie du plus célèbre cinéaste lyonnais, je pris place dans une des belles salles de L’Arlequin dans le 6ème arrondissement de Paris. Une aventure de trois heures, fascinante, drôle et bouleversante !

Signoret, Gabin, Ventura et les autres

 

 

 Bertrand Tavernier fut très tôt marqué par le cinéma et les films de Renoir, Carné, Becker et tant d’autres. Tout le documentaire est jalonné d’extraits de ces chefs-d’œuvre. Le Quai des Brumes, Edouard et Caroline, Une partie de campagne, Le Temps des assassins, Le Doulos font parti du panthéon du cinéaste. Pour tous les cinéphiles présents dans la salle, beaucoup de rires se firent entendre lors du célèbre dialogue entre Belmondo et Gabin dans un Singe en hiver d’Henri Verneuil mais aussi de l’émotion quand apparût sur l’écran le couple mythique formé par Serge Reggiani et Simone Signoret dans Casque d’Or de Jacques Becker.

Plus surprenant, le réalisateur nous fait également part de son goût pour les films policiers avec Eddie Constantine. L’occasion pour les plus jeunes générations de découvrir ces films des années 1950.

Tavernier fréquente dans les années 1960, les réalisateurs de la Nouvelle Vague. Godard, Truffaut mais aussi Chabrol. Mais c’est véritablement grâce à Jean-Pierre Melville qu’il débuta dans ce métier en tant qu’assistant stagiaire. Il participa notamment au tournage du très beau L’Armée des Ombres.

Des films d’Arletty (Hôtel du Nord) et le célèbre Atmosphère, atmosphère est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère à ceux de Claude Sautet, c’est toute l’histoire du cinéma qui défile sous nos yeux.

 L’importance de la musique

 

 

 Bertrand Tavernier nous parle aussi de la présence de la musique dans les films. On découvre alors que le réalisateur est bouleversé lorsqu’il écoute le thème de la guitare des Jeux Interdits de René Clément ou l’air de trompette magistralement interprété par Miles Davis dans Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle.

Maurice Jaubert, compositeur de Quai des Brumes ou Joseph Kosma très connu pour sa collaboration avec Jacques Prévert nous font vivre les plus belles pages de la musique de films. Ainsi, nous sommes émus quand Yves Montand chante Les Feuilles Mortes.

Ces derniers se sont aussi beaucoup inspirés des musiciens américains comme Kurt Weil, Gershwin et tout les grands big bands.

Dans les années 1960 et 1970, d’autres grands compositeurs comme Georges Delerue ou Philippe Sarde forment des duos indissociables avec François Truffaut, Jean-Luc Godard et Claude Sautet.

Cette traversée est une merveille, un vrai cadeau pour tous les amoureux du cinéma. Bertrand Tavernier est un fabuleux conteur qui nous donne envie de (re)découvrir les œuvres de Gréville, Becker, Duvivier…

Cette histoire appartient à notre patrimoine et nous procure plus de trois heures de bonheur.

 

                                                                             Marion Allard-Latour

 #BertrandTavernier #Voyageàtraverslecinémafrançais

 

 

 

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes          

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil