Claude Pompidou

Claude Pompidou

Ce jeudi 27 octobre avait lieu une conférence exceptionnelle d’Alain Pompidou, fils de l’ancien couple présidentiel, au Musée des Arts Décoratifs, à l’occasion de la sortie du livre Claude aux éditions Flammarion. L’occasion de découvrir le parcours unique d’une femme d’exception.

Une jeunesse angevine

Dès son plus jeune âge, Claude Pompidou née Cahour, est une grande lectrice de Kafka et Diderot. Elle est la seule de son lycée de Château-Gontier en Mayenne à vouloir passer le baccalauréat (chose peu fréquente dans les années 1930). Après sa rencontre avec Georges Pompidou alors jeune Normalien à Paris, ils vont vivre à Marseille, où ce dernier enseigne au lycée Saint-Charles. Puis les années de guerre éclatent. Georges Pompidou est mobilisé. Alain Pompidou nous confie que sa mère fini par le rejoindre dans le nord de la France.

En 1944, les Pompidou sont sur les Champs-Elysées lors de la Libération de Paris. C’est le début d’une longue histoire avec le Général de Gaulle.

L’importance de la culture pour le couple Pompidou

Après avoir été conseiller du Général de Gaulle, Georges Pompidou entre à la Banque Rothschild en 1954. Son épouse, passionnée d’art contemporain, continue de se rendre dans les galeries d’art et les musées. Le couple Pompidou découvre alors de nombreux artistes comme Nicolas de Staël ou encore Chapoval pour le domaine de la peinture et se lie d’amitié avec des musiciens tel que Pierre Boulez. L’art est au centre de leur vie. Lorsqu’il sera nommé Premier Ministre en 1962 par le Général de Gaulle, Georges Pompidou installera à la place d’un portrait de Colbert, un tableau de Pierre Soulages dans son bureau. En 1969, lors de son élection à la Présidence de la République, Georges Pompidou et son épouse aménageront l’Elysée à leur goût. C’est alors que l’art contemporain fît son entrée dans le palais présidentiel avec un intérieur notamment décoré par Pierre Paulin.

Après le décès de son mari en 1974, Claude Pompidou met tout en œuvre pour réaliser leur rêve ; celui de construire un centre culturel. Le Centre Pompidou voit le jour en 1977. Il a aujourd’hui une renommée internationale.

Jusqu’à son décès en 2007, Claude Pompidou sera aussi la présidente de sa fondation, venant en aide aux personnes malades et handicapées.

Ce témoignage d’Alain Pompidou est très intéressant notamment pour les jeunes générations qui n’ont pas connu ces années là. Ayant déjà lu le précédent ouvrage d’Alain Pompidou sur son père, Lettres, Notes et Portraits 1928-1974, il me semblait essentiel d’en savoir plus sur celle qui accompagna son mari jusqu’à la plus haute fonction de l’Etat.

Un beau moment de partage. Je suis repartie du Musée des Arts Décoratifs avec une belle dédicace et un livre passionnant qui m’accompagnera encore longtemps.

                                                            Marion Allard-Latour

#ClaudePompidou #GeorgesPompidou #

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes       

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

 

 

Retour à l'accueil