Concert à Villedieu, le 1er octobre

Concert à Villedieu, le 1er octobre

Suivant une tradition qui, il faut le souhaiter, durera encore longtemps, l’association « La Balade casthéopolitaine » présentera, le 1er octobre un concert de l’Ensemble orchestral du Loir-et-Cher ; comme d’habitude également, le lieu sera l’église Saint-Jean-Baptiste dont tous s’accordent à reconnaître les qualités acoustiques.

Si le programme, consacré aux « Concertos pour instruments à vent et orchestre », fait appel à deux génies de la musique, des plus célèbres, Jean-Sébastien Bach et Wolfgang Amadeus Mozart, il laisse également une place à Johann Feldmayer, une découverte de l’obscurité. Ce compositeur bavarois, né la même année que Mozart, six ans après la disparition de Bach, mais décédé beaucoup plus tard à Hambourg en 1831, a laissé des symphonies, des concertos et de petits opéras destinés à une minuscule cour princière. Dans cette œuvre, se détache un Concerto pour deux cors et orchestre plein de promesses en raison d’une facture dans laquelle la vivacité et la « romanza » au tempo lent se mettent mutuellement en valeur, et aussi parce que Rodolphe Genesta-Pialat, connu comme directeur de l’Ecole de Musique intercommunale (naguère de Montoire) jouera sa partie de cor solo, comme Arnaud Delépine.

C’est donc par Bach dont on a pu écrire qu’il était « un autre mot pour le sublime » (Cioran) que débutera le concert avec la Suite en si pour flûte et orchestre, une succession de danses précédée par une Ouverture et s’achevant par la fameuse et sémillante Badinerie qui annonce Mozart. La flûte, introduite par Bach dans l’orchestre à cordes, sera confiée à Lorraine Robertson, Ecossaise qui a accumulé les succès internationaux.

« Le divin Mozart » règnera sans partage sur la seconde partie du concert avec le Concerto pour hautbois et orchestre et la Symphonie n°29. Redécouverte en 1920, la première pièce avait été reprise pour un concerto pour flûte écrit quelques mois plus tard, connu depuis toujours, à  l’instrument solo et à la tonalité près. C’est Olivier Poulain qui tiendra le hautbois.

Quant à la Symphonie n°29, elle est caractérisée par son lyrisme et la joie qui y éclate, particulièrement dans le final surpassant les autres productions contemporaines du compositeur.

Enfin, pour le directeur de l’Ensemble orchestral, Claude Kesmaecker, ce sera l’occasion de revenir à Villedieu. Titulaire de nombreuses distinctions, celui-ci a orienté sa carrière vers les orchestres à vent en s’impliquant dans de nombreuses actions de formation.

« Concertos pour instruments à vent et orchestre » par l’Ensemble orchestral du Loir-et-Cher, église Saint-Jean-Baptiste à Villedieu-le-Château, samedi 1er octobre à 20h30. Au programme : Bach, Feldmayer et Mozart.

Réservations : T. 02 54 72 58 16 ou 06 24 90 29 93 ;

Courriel : liliane.bouguereau47@gmail.com

                                                                

                                                                  Xavier Campion

 

#VilledieuleChâteau #LaBaladeCasthéopolitaine #EnsembleorchestralduLoiretCher

#Concertospourinstrumentsàventetorchestre

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes          

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

 

Retour à l'accueil