L'instituteur, Pierre Bonte et ses élèves; Michel et Jeanne-Noëlle Boillot; un cahier d'écolier; crayons, plumiers, cartes anciennes dans l'école d'autrefois
L'instituteur, Pierre Bonte et ses élèves; Michel et Jeanne-Noëlle Boillot; un cahier d'écolier; crayons, plumiers, cartes anciennes dans l'école d'autrefoisL'instituteur, Pierre Bonte et ses élèves; Michel et Jeanne-Noëlle Boillot; un cahier d'écolier; crayons, plumiers, cartes anciennes dans l'école d'autrefoisL'instituteur, Pierre Bonte et ses élèves; Michel et Jeanne-Noëlle Boillot; un cahier d'écolier; crayons, plumiers, cartes anciennes dans l'école d'autrefois

L'instituteur, Pierre Bonte et ses élèves; Michel et Jeanne-Noëlle Boillot; un cahier d'écolier; crayons, plumiers, cartes anciennes dans l'école d'autrefois

Tous ceux qui ont participé à l’exercice garderont le souvenir de cette dictée, mémorable à plus d’un titre , en raison de la personnalité du maître qui n’était autre que Pierre Bonte, du sujet, un peu inattendu, à la fois culinaire et un peu grivois ( après tout, Rabelais, n’est pas loin !), enfin du nombre (une centaine) et de l’âge des élèves d’un jour : aucun n’aurait réussi à se glisser dans les vieux bancs sur lesquels les plus anciens avaient certainement usé leurs fonds de culotte.

La salle des fêtes de Saint-Martin avait été transformée : à l’extrémité, le tableau noir portait quelques règles tirées d’une leçon de morale  : « La paresse rend tout difficile, le travail rend tout aisé ! » , « la politesse est une monnaie destinée à enrichir ceux qui la dépensent » ; un peu partout, de vieilles cartes du département et de la France des canaux et des colonies, des planches pédagogiques, des « méthodes de lecture » et des livres de classe, des cahiers ( « du jour » ou « de devoirs »), les éléments de la panoplie trimbalée par des générations d’écoliers : plumiers et porte-plume, encriers, ardoises et craies, règles et rapporteurs… dont certains en place sur les pupitres. Le vieux poêle complétait une description conforme à celle donnée en 1913 par Alain-Fournier dans les premières pages du « Grand Meaulnes ». Pour parachever le tout, une photo, prise en 1889, de Jean Lorgeou au milieu de sa classe, à Ternay.

Que de dire de Pierre Bonte, si ce n’est que, par sa voix (la première a avoir été largement connue, dès 1959), son apparence et son maintien, il est tel que tous l’ont connu ? L’homme est resté fidèle à « une France conviviale et familiale, celle de la campagne, dans laquelle je me sens partout chez moi, et qui a souffert de l’urbanisation ; il faut défendre le bonheur villageois et rural ! » « Nous sommes tous des provinciaux » affirme la bande de son dernier livre.

Les candidats étaient nombreux, hommes ou femmes ; parmi eux, quelques jeunes qui n’avaient pas connu l’époque des instituteurs et, fait notable, quelques Sarthois, tous amoureux de l’orthographe. Les personnalités, invitées à faire partie des correcteurs n’avaient pas à prendre de risques. L’exemple de Bernard Pivot a été souvent cité. En fait, entre la table et le lit, le texte qui n’était pas excessivement long, ne manquait pas pour autant de difficultés qu’il s’agisse de questions de vocabulaire ou, encore plus redoutables, d’embûches grammaticales. Pour les plus jeunes, ce sont Jade Maréchal et Emma Carnet de Montoire qui l’ont emporté ; pour les adultes, la palme est revenue à Dominique Buisseret de Saint-Arnoult.

Après quoi, les mordus ont pu se lancer dans la solution de problèmes bien connus de robinet ou de baignoire.

Enfin, les malchanceux ont eu un dernier recours : se consoler en vidant une des bonnes bouteilles commémoratives procurées par André Masseline et décorées du portait de Pierre Bonte par Jérôme Mahoudeau.

                                                                                                     Xavier Campion

#PierreBonte #LaDictée #SaintMartindesBois 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

Retour à l'accueil