Les canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteurLes canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteur
Les canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteurLes canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteurLes canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteur

Les canoës ont fait une halte à Lavardin, dans un endroit enchanteur

Mercredi 21 septembre, c’est par une matinée heureusement ensoleillée que  l’association « Canoës sur le Loir », présidée par Aurélien Quilleré, a organisé une balade nautique entre Les Roches-l’Evêque et Montoire avec une halte au pont de Lavardin, plus précisément à la Promenade du poète (tout un symbole au Pays de Ronsard !) où ils  faisaient la connaissance d’un peintre anglais séduit par le site. Il s’agissait de reconnaitre l’un des trajets possibles pour ce type d’excursion. A bord des canoës et revêtus de leur gilet de sauvetage, avaient pris place Claire Granger, vice-présidente en charge du tourisme de la CCVLB et  deux de ses fils, Paul et Henri, puis Corinne Gontier, directrice de l’Office de tourisme du Pays de Vendôme et Dominique Quilleré ; le dernier équipage était formé d’Elodie Pleuvry, conseillère en séjour de l’Office de la CCVLB, et de Patrick Saillard .

Attendus sur la berge par Thierry Fleury, maire de Lavardin et son premier adjoint, René Allaire, les canoétistes ont fait une brève halte qui leur a permis de se reposer rapidement et de se restaurer tout en admirant le village et son château.

Le  bien-fondé de la démarche a été confirmé par la vision d’un couple qui suivait le même parcours, arrivé peu après. Au moment où les circuits à vélo paraissent rencontrer un succès croissant, la mise en place d’un tourisme nautique s’avèrerait un heureux complément pour la mise en valeur touristique de la région. Outre le Loir, il existe de nombreux plans d’eau, plus ou moins étendus, qui permettraient de valoriser un tourisme naturel auquel les Sarthois paraissent également fortement s’intéresser, ce qui peut créer une synergie dans l’ensemble de la vallée du Loir. D’autres activités aquatiques existent déjà : la pêche, le jet-ski et tous ses dérivés ;  elles suscitent d’un réel engouement.

La vallée du Loir, comme sa grande sœur, la vallée de la Loire, possède tous les atouts pour devenir une destination de tourisme proche de la nature, à part entière, autour de laquelle tous les acteurs, publics et privés, pourraient se fédérer.

                                                                 Xavier Campion

#tourisme #tourismenature #valléeduLoir #canoësurleLoir

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes          

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

 

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

Retour à l'accueil