Quatre artistes à la Maison des Vins de Thoré-la-Rochette

Quatre artistes à la Maison des Vins de Thoré-la-Rochette

Le 21 août s’est tenue la Foire aux vins de Thoré-la-Rochette ; entre brocante et dégustation, c’était le moment de grimper au premier étage de la Maison des Vins pour y découvrir l’exposition de peinture et de sculpture qui l’occupait. Il faut bien avouer, qu’en dépit d’une température qui s’efforçait d’atteindre des sommets, la visite avait quelque chose de rafraîchissant. Nous avons retrouvé Jean-Pierre Genet le porte-drapeau –pourrait-on dire- de cette école naïve, également représentée par Dany Dufour, sculpteur, Edith Michel et Christian Vassort, également peintres.

En principe, tout le monde devrait connaître Jean-Pierre Genêt, ne serait-ce qu’en raison des nombreuses expositions auxquelles il a participé dans la région. Ses « Foulées vendômoises » comme les tableaux dans lesquels se détachent la Possonnière et le personnage de Ronsard ont acquis une célébrité certaine. « La Valse de l’Empereur » qui réunit ours blancs et manchots dans un orchestre improbable ou « Le Jeu de billes », intergénérationnel, « Les Quatre saisons », illustration de Vivaldi, « L’Enlèvement d’Europe » par un Jupiter déguisé en taureau, « La Montagne » inspirée par la chanson de Jean Ferrat, parmi bien d’autres œuvres, démontrent que l’inspiration qui privilégie les scènes champêtres demeure inépuisable chez ce lointain successeur de Jérôme Bosch ou des Bruegel ; Jean-Pierre Genet fascine toujours .

Edith Micheli, elle, introduit sa poésie dans un univers décidément urbain, voire parisien, dans lequel se détachent la Tour Eiffel, Notre-Dame,Montmartre, l’Opéra, la Seine… qui définissent des quartiers peuplés d’une vie active, colorée, animée par de petits personnages traités avec beaucoup de tendresse.

Au fond de la salle, l’autre peintre, Christian Vassort, également invité à Montoire, nous montre ses propres héros joufflus, rondouillards, non dépourvus d’un ne sait quel caractère enfantin, que l’on voit danser au son du violon, un instrument apparaissant dans beaucoup de tableaux.

Si l’on peut trouver une parenté entre le style de Jean-Pierre Genêt et celui d’Edith Micheli,celui de Christophe Vassort est bien différent, avec l’utilisation de teintes plus ternes (acrylique) pour rendre les protagonistes, saisis dans un cadre plus intimiste.

Quant au céramiste-sculpteur, Xavier Dufour venu de Saint-Jean-le-Blanc (juste au sud d’Orléans), il a trouvé sa voie dans le « raku », cette technique de cuisson d’origine japonaise qui combine choc thermique et enfumage dans le four,puis rencontre avec l’eau qui donne à ces pièces cet aspect à la fois un peu fruste et élaboré : ainsi « Bambou » et « Graines de pavot » qui évoquent évidemment l’Asie.

Pour conclure, on peut dire que cette exposition s’est présentée comme un véritable bain de jouvence proposé à ses visiteurs. A l’heure de la mécanisation et de l’informatisation, elle les a renvoyés à une autre vision du monde faisant sa part à un côté enfantin et onirique qui ne paraît pas prêt de disparaître.

                                                               Xavier Campion

#Thoré-la-Rochette #Foireauxvins #artistesnaïfs #Jean-PierreGenêt #Maisondesvins

 

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes        

Et nous contacter via : overblog41@gmail.com

Pour faire un  don au Mille-pattes : www.helloasso.com/associations/association-culturelle-du-niclos/collectes/le-mille-pattes-pour-tous

 

Retour à l'accueil