Présentation de la bouteille connectéePrésentation de la bouteille connectée

Présentation de la bouteille connectée

Dans le Loir-et-Cher, on a décidé d’exploiter un nouvel atout commercial, la connexion, c’est-à-dire la possibilité de relier facilement un site visuel et interactif, à une activité, un lieu, un objet même. Déjà, la Chambre de commerce avait pris en charge la connexion de boutiques rurales pour permettre à celles-ci de résister à la concurrence des grandes surfaces urbaines en fidélisant leur clientèle et en attirant les jeunes ; c’est par exemple le cas pour le magasin multiservice de Villedieu-le-Château, commune enserrée entre la Sarthe et l’Indre-et-Loire.

Le Conseil départemental, en collaboration avec le Cercle des entrepreneurs vendômois, s’est également lancé dans l’aventure ; ainsi, ce 12 juillet, la Maison des Vins de Thoré-la-Rochette a servi de cadre à la présentation d’une bouteille connectée devant un public composé de représentants du département, de l’Office de tourisme du Vendômois et, naturellement, de vignerons. Le concept, mis au point par Olivier Golibrodski, dirigeant de la micro-entreprise « AtoutREVE », installée au Moulin de la Ronce à Ternay, vise à atteindre trois objectifs :

-informer sur le produit de manière utile, rapide, valorisante et adaptée ;

-retenir l’attention de l’utilisateur du flashcode et enregister ses coordonnées ;

-assurer la promotion du fabricant, (en l’espèce le viticulteur), du distributeur et du commerçant.

Dans le cadre de ce concept, le pari est d’arriver à réaliser et à proposer un produit de base, modulable en fonction des besoins, des attentes, et aussi, des budgets, tout en oeuvrant pour le développement et la renommée du Vendômois au moyen des technologies actuelles.

C’est la Maison Martellière qui s’est prêtée à l’expérience.

Tout a commencé par la lecture (flashage ou scannage) du flashcode, ce petit labyrinthe graphique inscrit dans un carré, de plus en plus répandu, imprimé sur l’étiquette de la bouteille. Après lecture, il a permis de découvrir sur un écran la présentation vivante du viticulteur, de son exploitation et de son produit ; Jean-Vivien est apparu pour nous livrer quelques commentaires et nous avons pu parcourir ses vignes. « Il aurait été possible, a expliqué Olivier Golibrodski, d’inclure une vue aérienne, une photo à 360°, un album photo, un plan d’accès et des informations diverses (conseils, contacts, liens…)

La seconde maquette, davantage axée sur le produit lui-même, s’est présentée comme une fiche destinée aux consommateurs comme aux revendeurs (restaurants, grandes surfaces…) : indication des caractéristiques telles que la provenance, la cuvée, le cépage, la couleur, le goût, la température de service, le tarif… En contrepartie, le consommateur est invité à s’enregistrer, ce qui rend possible l’établissement de statistiques, d’un côté et les achats en ligne de l’autre.

« On n’a rien inventé, a déclaré Olivier, si ce n’est  associer plusieurs petites entreprises du Bas Vendômois et plusieurs techniques pour confectionner un instrument de promotion novateur, prêt à servir, adaptable et évolutif, susceptible d’intéresser tous les vignerons, et plus largement tous les producteurs, où qu’ils se trouvent. »

                                                                           Xavier Campion

#Conseildépartemental41 #CercledesEntrepreneursVendômois #AtoutRêve #CavesMartellière #flashcode

 

overblog41@gmail.com Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

 

Retour à l'accueil