Olivier Champion et Philippe Sevault  et les toiles d'Anthony Fourmy
Olivier Champion et Philippe Sevault  et les toiles d'Anthony FourmyOlivier Champion et Philippe Sevault  et les toiles d'Anthony Fourmy

Olivier Champion et Philippe Sevault et les toiles d'Anthony Fourmy

 

Si l’Art est incontestablement bien antérieur à la culture de la vigne puisqu’à peu près 40 000 ans séparent les premières peintures pariétales des  traces certaines de la seconde sous nos latitudes, il existe certainement une connivence entre les deux. L’élaboration d’un vin n’est-elle pas aussi un art ?

A Poncé, après Philippe Sevault, Olivier Champion maintient la tradition d’inviter un artiste dans son chai lors de ses Portes ouvertes, les 30 avril et 1er mai ; cette année, il a fait appel à Anthony Fourmy. Né à Savigny, celui-ci vit et travaille à Loué. On peut dire qu’il a apporté un style tout à fait différent de ceux que nous avons l’habitude de voir ici. Ce  n’est pas dû à l’emploi d’une technique mixte (peinture acrylique sur toile, chargée de sable ou de cendre) mais à la façon de réserver le sujet principal qui apparait fréquemment comme découpé à l’emporte-pièce dans un fond généralement ocre, quand il n’est pas dessiné à gros traits avec de grands aplats de couleur. Si un hommage est rendu au « paysage de Sarthe » et au « Loir », l’univers de la mer est présent un peu partout, entre les cuves, les tonneaux et les bouteilles ; sur les murs, nagent ou s’ébattent des poissons, la plupart méditerranéens, seuls ou en bandes : « Frai », « Migration », « Les Truites. Parade »… Les activités liées à la pêche reviennent également souvent : « Retour de pêche », « Le Tri », « Barques de pêche à l’étang de Thau »… Le visiteur n’a pas manqué de remarquer deux autres sources d’inspiration : la céramique et l’archéologie méditerranéennes et l’Afrique : « Céramique orange », « Ecuelles », « Amphore », « Cabosse », « Archeology in Gabon ». « Les Fouleurs » est une œuvre créée pour les Portes ouvertes. Si celles-ci se sont bien déroulées avec le caractère festif qu’on leur connait, il ne faut pas oublier que, pratiquement en même temps, de Houssay à Marçon (au moins), de fortes gelées, particulièrement au bas des coteaux, sont venues anéantir des mois de travail et les chances d’obtenir une récolte correcte à l’automne. Un rude coup pour les nouveaux installés qui ne possèdent pratiquement aucune réserve.

                                                                 Xavier Campion

 

#OlivierChampion #Poncé #AnthonyFourmy #vin #gelées

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

Retour à l'accueil