La Trinité à  Vendôme

La Trinité à Vendôme

 

Cette journée, organisée par le CECH (Conservatoire Européen des Cloches et Horloges) auquel la Fondation du Patrimoine s’est associé, était consacrée au patrimoine des clochers de France et a permis au public d'admirer des cloches et des horloges d'édifices.  

Dans le Loir et Cher trois sites ont été retenus : La basilique Notre Dame de la Trinité à Blois, le  Clocher de la Trinité à Vendôme et celui de l’église Saint Quentin à Sougé.

  A la basilique Notre Dame de la Trinité de Blois, suite à la fermeture du campanile, un enregistrement de divers airs de carillons joués à cet endroit, photos et vidéos étaient installés.

     Au clocher de la Trinité de Vendôme, édifice remarquable du XII° siècle d’une ancienne abbaye bénédictine, trois visites exceptionnelles gratuites du clocher étaient organisées, guidées et commentées par des guides conférenciers de la Communauté du Pays de Vendôme et agréés par le ministère de la culture, sous la coordination de Valérie Coiffard du service du Patrimoine de Vendôme. Pour côtoyer le bourdon Antoine chaque visite était limitée à 20 personnes. Les visiteurs ont pu profiter d’une exposition au pied du clocher, des panneaux explicatifs fournis par le CECH sur les horloges et clochers, complétés par l’exposition réalisée par le service du patrimoine lors de la restauration et la remise en fonctionnement du bourdon.

  A l’église Saint Quentin de Sougé une centaine de visiteurs se sont succédé de 10H à 17H30 par groupe de 4 personnes par un parcours sécurisé et éclairé par la municipalité. Ils avaient la possibilité d’accéder à la cloche Marie-Madeleine et de la faire sonner à l’aide d’un maillet, ce dont les familles ne se sont pas privées. Sous la cloche ils ont écouté les heures et demi-heures s’égrener et à midi c’était l’apothéose à la volée. Dans la salle du conseil une exposition retenait l’attention du public : des panneaux explicatifs fournis par le CECH sur les horloges et clochers, un panneau sur l’enfant du village Constant Vénérand Godefroy (1832-1911), un panneau sur les clochers typiques et surtout le mécanisme de l’horloge de l’église qui a bénéficié du savoir-faire de Constant Vénérand Godefroiy. Cet horloger sougéen qui a passé sa vie à Sougé, extrêmement doué et novateur, né d’un père tisserand et d’une mère fileuse a réalisé de très belles horloges d’édifices en Loir et Cher et Indre et Loire. L’inventaire va de Choue à Valliere, en passant par Loches et Blois où une petite merveille scientifique, une horloge astronomique, demeure. La visite était animée par Bernard Bonhomme, maire de Sougé, Didier Frain conseiller municipal et Patricia Chesnier secrétaire de mairie. Pascale Desurmont déléguée départementale de Loir et Cher de la Fondation du Patrimoine, Marie Richard, Olivier de Vallois et Alain Peral délégués de pays ont participé à ces journées.

 

 

                                                                               Alain PERAL

                                                                        Fondation du Patrimoine

#Journéedesclochers #LoiretCher #FondationduPatrimoine #ConservatoireEuropéendesclochesetHorloges

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

Retour à l'accueil