Laurent Gauthier et les nombreuses personnalités venues fêter le 20ème anniversaire. On voit ici  des pleurotes jaunes et des champignons de Paris blonds.
Laurent Gauthier et les nombreuses personnalités venues fêter le 20ème anniversaire. On voit ici  des pleurotes jaunes et des champignons de Paris blonds.Laurent Gauthier et les nombreuses personnalités venues fêter le 20ème anniversaire. On voit ici  des pleurotes jaunes et des champignons de Paris blonds.Laurent Gauthier et les nombreuses personnalités venues fêter le 20ème anniversaire. On voit ici  des pleurotes jaunes et des champignons de Paris blonds.

Laurent Gauthier et les nombreuses personnalités venues fêter le 20ème anniversaire. On voit ici des pleurotes jaunes et des champignons de Paris blonds.

 

Samedi dernier a eu lieu la célébration du 20ème anniversaire de la champignonnière du Val Saint-André à Villavard. La plupart des automobilistes qui font le trajet Montoire-Vendôme (ou inversement) par la D917 n’ont pu manquer de remarquer les grands panneaux qui, au-dessus du village, signalent le site. Fils d’un champignonniste, Laurent Gauthier a suivi à la fois des études commerciales et agro-alimentaires, ce qui n’a pas été sans conséquence puisqu’elles l’ont aidé à prendre conscience que produire était bien mais insuffisant et qu’il fallait maîtriser l’ensemble du processus, y compris la mise sur le marché. Ceci explique quelques jugements sévères sur ceux qui, capables de produire, se déchargent de la commercialisation sur des intermédiaires et s’indignent ensuite de se retrouver pieds et poings liés devant une baisse de leur revenu. D’autre part, Laurent s’est rendu compte, très tôt, de l’importance du tourisme même si, dans la région et pour le moment, celui-ci représente surtout un « potentiel inexploité ».

C’est donc en avril 1996 que Laurent a lancé sa propre entreprise, un peu comme on lance un défi ; c’était en effet à l’époque où le champignon connaissait une crise sans précédent qui devait emporter 93% des 400 producteurs alors en activité. L’audace et le choix de l’innovation pour survivre et se développer se sont révélés être un parti payant. L’entreprise était alors installée au Val Saint-André à Villiers-sur-Loir, en bordure de la route touristique qui mène de Vendôme à Montoire. Dès 2005, Laurent a affirmé son indépendance en livrant directement un certain nombre de clients. L’exploitation a grandi d’autant plus rapidement qu’elle a mis au point une ligne de produits dérivés et finis : poudre de champignon pour l’assaisonnement, « Champ’Apéro » (marinades pour l’apéritif), « Champinades » (créées il y a deux ans sur le modèle des tapenades) et d’autres qui ont commencé à suivre.

Implantée depuis le début de l’année 2013 à Villavard sur un emplacement plus spacieux, l’entreprise emploie maintenant sept salariés, dont un chauffeur qui a libéré Laurent de l’obligation d’effectuer seul toutes les tournées. En effet, il faut livrer des grandes et moyennes surfaces dans une zone de chalandise allant d’Orléans à Tours et de Châteaudun à Romorantin ; « Il est inutile d’aller plus loin car ce serait à perte ! » Par contre, Laurent continue à approvisionner personnellement un grossiste de Rungis deux à trois fois par semaine ; il est vrai que celui-ci lui a ouvert les portes du marché belge ! La champignonnière comporte 5 km de galeries, utilisées en partie, dans lesquelles sont cultivés non seulement des champignons de Paris, blancs ou blonds (les plus prisés des connaisseurs) mais aussi des shiitakés (lentins du chêne, d’origine asiatique) et des pleurotes grises ou jaunes (plus savoureuses mais dont il existe seulement deux producteurs en France). Au total, une vingtaine de tonnes sortent tous les mois. Le public a accès à un magasin situé sur place, ouvert du lundi au samedi midi. Laurent a plaisir à faire visiter lui-même sa champignonnière et à donner toutes les explications utiles (prendre rendez-vous et compter une heure et demi). L’éloignement de Vendôme n’a pas empêché l’afflux des visiteurs et des clients ; les premiers ont été 4 300 l’an dernier.

Beaucoup de monde, des élus, des clients…, était venu assister à la fête. Laurent Gauthier a profité de l’occasion pour présenter sa dernière création, un produit goûteux et plein d’inventivité les « Champ’s », à servir avec l’apéritif ou à inclure dans une préparation. Si l’entreprise continue son développement au même rythme et si l’incertitude actuelle se réduit, Laurent envisage de s’agrandir et de créer de nouveaux emplois.

Pour être complet, il faut signaler qu’il est aussi maire d’une commune voisine où il habite. Heureusement, il peut compter sur sa femme Christelle et sur une équipe fidèle et efficace.

Contact : T. 02 54 72 78 10 ; www.champi41.com

                                                           Xavier Campion

#champignonnièreduValSaintAndré #LaurentChristelleGauthier #Villavard

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

 

 

Retour à l'accueil