Béatrice Pavy, Galiène Cohu, Pascal Gauthier, Régis Valienne, François Roncière

Béatrice Pavy, Galiène Cohu, Pascal Gauthier, Régis Valienne, François Roncière

 

Samedi matin a eu lieu l’inauguration de la « micro-crèche » qui avait d’ailleurs ouvert ses portes le 22 février.

C’est dans une salle prêtée par le lycée Nazareth, à l’origine du projet, qu’a eu lieu la cérémonie, entrecoupée par la visite des locaux de la nouvelle pouponnière toute proche.

Outre Pascal Gauthier, le directeur du Lycée, tous ceux qui avaient apporté leur contribution à l’entreprise avaient été invités : les élus, les représentants de l’Etat, de la CAF, du Conseil de l’enseignement privé, les professeurs et les membres du personnel.

Retraçant la genèse de cette réalisation associative, Pascal Gauthier a souligné que celle-ci apportait une réponse à une double exigence : celle des élèves du lycée qui, suivant la filière des services à la personne et au territoire, manquaient de structures pouvant accueillir des stages d’application concernant la petite enfance et celle d’un pays rural devant attirer et fixer des familles s’il veut compenser le vieillissement de la population. La crèche trouve place dans la logique d’animation et de développement du territoire qui est celle du Lycée.

Des enquêtes ont mis en évidence et confirmé l’existence d’une attente. « Une évolution pourrait donc s’imposer si l’on veut essayer d’inverser une tendance démographique qui conduit vers les EHPAD ; si cette évolution ne parait pas si simple, l’on pourrait prendre le risque de créer les besoins ! » , a déclaré le directeur, n’excluant pas ainsi le caractère volontariste de la démarche.

Un travail en commun prenant appui sur l’expérience et les conseils des uns et sur le soutien des autres a permis de prévoir et d’anticiper les obstacles et de faire avancer le dossier administratif et financier dans les meilleures conditions ; l’agrément de la PMI a été obtenu assez facilement.

L’investissement s’est élevé à 140 000€ dont 80% à la charge de la CAF, 30 000€ venant de l’Europe via le Pays et 5 000 € du département. La CCVL, la commune de Ruillé et la MSA ont apporté leur appui, le Lycée et La Providence, leur contribution en nature puisque la crèche qui est adossée à l’école Sainte-Marie est située sur un terrain de la Communauté.

Le coût de fonctionnement est estimé à 120 000€ par an.

La forme associative s’est imposée. Pascal Gauthier a insisté sur le fait que la crèche n’était pas confessionnelle et n’était pas celle du lycée : elle n’accueillera en permanence qu’une ou deux élèves stagiaires, sous le contrôle étroit de l’équipe professionnelle, la directrice, Anabelle Besnard, et trois animatrices. Les enfants des familles résidant ou travaillant sur le territoire de la CCVL seront reçus en priorité, soit dix, âgés de dix semaines à quatre ans.

Pour sa part, Galiène Cohu, maire de Ruillé a tenu à rassurer les assistantes maternelles en soulignant qu’elles-mêmes, comme des grands-parents surchargés pourraient y recourir pour trouver un peu de liberté.

Enfin, aussi bien François Roncière, président de la CCVL que Béatrice Pavy, Régis Valienne, conseillers départementaux et le représentant de la CAF ont souligné l’intérêt d’une initiative de proximité et le caractère exemplaire du partenariat institué pour la mettre en œuvre.

                                                                   Xavier Campion

 

#micro-crèche #Ruillé-sur-Loir #LycéeNazareth

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil