La charpente de la Grange de la Couture (près de Montoire)

La charpente de la Grange de la Couture (près de Montoire)

 

Grande affluence, vendredi dernier, aux Greniers de l’Abbaye à l’occasion de l’assemblée générale de « Résurgence » ; il a fallu rajouter quelques rangées de sièges tellement l’assistance était fournie. Pascal Brindeau, le maire, Maurice Leroy et Yves le Breton, le préfet, avaient tenu à marquer, par leur présence, l’attention qu’ils portent aux activités de l’association.

Tout ceci prouverait –s’il en était besoin- l’attachement des Vendômois à la survie de l’ensemble de leur patrimoine . Peut-être celui, qualifié de « petit » -par convention – peut-il susciter un intérêt particulier car plus proche, et à la portée de tous- pourrait-on dire ! Malheureusement, s’il demeure encore courant, il est également menacé à proportion : même si l’on ne s’en aperçoit pas immédiatement à cause de l’habitude, c’est tous les jours que nous sommes privés d’un lavoir, d’un vieux puits, d’une maisonnette…  chacun d’eux ayant contribué à l’attrait d’un paysage humanisé qui demeure le seul atout touristique du nord du département. L’automobiliste, le cycliste ou le randonneur, qui provoquent tant d’attente, vont-ils se satisfaire de devoir parcourir une contrée appauvrie, dépourvue d’identité, entre une abbaye et un château lointain. Certaines initiatives particulières ont abouti, ça et là, sans aide notable. On peut d’ailleurs s’étonner qu’aucun des « princes qui nous gouvernent » n’ait en un siècle et demi jamais pensé à instituer une « médaille du patrimoine » motivant au moins de telles initiatives.

André Fleury, le président, n’a pas manqué de rendre hommage à ses prédécesseurs et aux disparus dont René Le Pallec, auteur d’études sur les remparts de la ville et la tour de l’Islette ; il a abondamment commenté le rapport d’activité pour 2015 : rénovation totale du lavoir Saint-Georges (proche de la célèbre porte), mise en place d’un plessage et restauration de la partie aérienne du puits dans le jardin des Tilleuls (ancien cloître des Cordeliers), enfin, poursuite de l’aménagement intérieur de la grange de la Couture (à la sortie de Montoire en direction d’Artins ) ; de son côté, l’atelier vitrail n’a pas chômé puisqu’on lui doit la restauration ou la création d’une quinzaine de verrières ou de vitraux, non seulement dans des propriétés du Loir-et-Cher mais aussi au château de Courtanvaux (Bessé).

L’aménagement de la grange de la Couture va se poursuivre (huisserie, électricité, cloisonnement…) tandis que d’autres travaux, de moindre envergure, seront menés à la Chambre des Comptes de Vendôme… Infatigable, André Fleury a évoqué la nécessité de s’intéresser à nouveau au lavoir des Cordeliers (fin XVème), situé sur un bras du Loir, parc Ronsard, non loin de la mairie, déjà restauré il y a une trentaine d’années. Un travail sans fin !

Cette année, le concert traditionnel avec des œuvres de Mozart, Haydn et Grieg aura lieu le 25 juin, au prieuré Saint-Martin à Lavardin, sous le donjon du château.

L’association s’est dotée d’un site internet : resurgence-vendomois.fr

« Résurgence en Vendômois »

7 rue Renarderie 41100 Vendôme ;T :02 54 77 22 02 ou 06 84 99 79 73.

                                                              Xavier Campion

#RésurgenceenVendômois #Patrimoine #Vendôme

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil