Guy Moyer,Elodie Souriau, Olive, Patrick Tafilet et Jocelyne Goupy

Guy Moyer,Elodie Souriau, Olive, Patrick Tafilet et Jocelyne Goupy

 

Dans un article du 25 janvier qui portait le titre « Une petite nouvelle au marché », nous avions présenté Elodie Souriau qui succédait à Bernard Lagueyrie (« Olive ») sur le marché de Montoire.

Hier, 10 février, une sympathique réunion avait été organisée par la municipalité  pour remettre à Bernard la médaille de la ville qui porte sur son avers, en relief, le château, le pont sur le Loir et la chapelle Saint-Gilles et sur son revers, une inscription rappelant que Bernard Lagueyrie, dit « Olive », est resté 39 ans sur le marché de Montoire ; cette gentille attention est due à Jocelyne Goupy, adjointe en charge des fêtes et marchés, qui nous a confié à quel point le récipiendaire avait été présent et actif puisqu’il a présidé pendant longtemps l’association des commerçants non sédentaires et qu’on lui doit l’organisation de nombreuses manifestations.

La découverte de Montoire

Bernard est né à Garches dans les Hauts-de-Seine ; coureur cycliste confirmé il appartenait alors à des équipes renommées comme « Gitane ». En 1975, il était engagé dans la course Paris-Tours ; cette année-là, le départ de l’étape se faisait place Clémenceau ; Montoire a séduit le jeune homme qui souhaitait s’installer et faire des marchés parce que « c’était une profession traditionnelle dans ma famille », il a rencontré le placier, Patrick Tafilet, qui s’est montré très intéressé par son projet de vente d’olives car il y avait une demande de la clientèle . Pourquoi avait-il choisi de vendre des olives ? « Peut-être parce que j’aime beaucoup l’Italie , plaisante-t-il, en fait j’avais  commencé par les fruits secs sur les conseils d’un de mes oncles. Petit à petit, au gré des désirs de ma clientèle qui souhaitait découvrir de nouveaux produits, j’ai agrandi ma gamme jusqu’à avoir 14m linéaires de stand. » Bernard est un bosseur, ponctuel ;  « Il était là par tous les temps », s’est souvenu Patrick Tafilet. Il était très aimé de ses collègues comme de ses clients qui lui ont donné le surnom d’ « Olive ».

Pénétrant dans la salle d’honneur de la mairie, Bernard a égrainé quelques souvenirs « Je suis venu là, il y a bien longtemps pour une remise de médaille, à l’époque où Charles Beaupetit était maire ;j’ignorais que mon tour viendrait bien plus tard .  On parlait déjà de réaménager la place et de faire une déviation ». Il faisait les deux marchés de Montoire, ceux de Vendôme, Château-Renault et Tours et parcourait 500 km par semaine. Il est vrai qu’il habite dans cette dernière ville et qu’il a épousé une Tourangelle. En janvier dernier, alors qu’il allait prendre sa retraite, il a eu la surprise de voir arriver celui qui fut son premier client à Château-Renault et qui devait devenir le dernier à Montoire. « Je reviendrai quand Elodie aura besoin d’aide à la période des vacances ».

Pas de risque pourtant que le nouveau retraité puisse s’ennuyer, il a des projets plein la tête : ski, alpinisme, randonnée en vélo, voyage en Italie et surtout dans l’Himalaya, et s’il reste du temps, il aidera sa femme aux fourneaux !

Elodie Souriau  était présente à la manifestation ce qui a donné au maire, Guy Moyer, l’occasion de lui souhaiter beaucoup de succès ;  La jeune femme parait s’adapter parfaitement et elle nous a confirmé qu’elle a reçu un excellent accueil sur les différents marchés .

                                                             Sabine Campion

 marchédeMontoire #municipalitédeMontoire #médailledelaville #BernardLagueyrie #Olive

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

Retour à l'accueil