Les organisateurs de la Fête du biquet devant le four municipal orné des armoiries du village

Les organisateurs de la Fête du biquet devant le four municipal orné des armoiries du village

La légende du biquet

 

Aux Essarts, petite commune à l’ouest de Montoire, tous les ans en avril, durant la semaine de la Saint-Georges, se déroule la Fête du biquet qui donne lieu à un repas gastronomique dont les recettes sont jalousement gardées et qui réunit quelque 800 personnes. Cette manifestation est fréquentée non seulement par les habitants des communes proches mais aussi par des personnes venues de tout le département, voire de la région parisienne.

Des documents anciens ont permis de retrouver l’origine de l’Assemblée du biquet.

A  la fin du XVIIIème siècle, Louis XVI régnait sur la France et la commune des Essarts comptait alors 200 habitants ; un marché aux chèvres y fut créé en 1788 par Pierre Grange et un certain  Séguineau. Ce marché était situé au « Pateys » devenus « les Patis ». Pierre Grange, un homme apprécié de tous, occupait les fonctions de « constable » des seigneurs Turpin de la Roche. Sa mission consistait à récolter le plus possible de nourriture : viande fraiche, sel, blé voire animaux vivants pour les expédier à la garnison d’Auxonne en Côte d’Or (où, pour la petite histoire, le jeune Bonaparte y tint garnison pendant quelques années).

Pierre Grange ayant eu maille à partir avec ses maîtres,  fut tenu de livrer sur les Pateys  2 000 chèvres âgées d’un an maximum pour le ravitaillement général. Les 2000 chèvres venant de tous côtés arrivèrent à pied, par la route. L’infortuné « constable » était en outre condamné à offrir un verre de vin de Touraine à chaque arrivant. La fête ayant paru bien plaisante à tous, il fut décidé de la renouveler l’année suivante et  c’est en 1810 , que la date de la Saint Georges fut retenue ; en 1816, elle devint la « Fête du biquet en pot ». Depuis cette date, le biquet cuit  dans de grands pots de terre à l’intérieur de fours creusés dans le tuffeau  ( depuis, la municipalité des Essarts a construit  un four à proximité de la salle des fêtes pour faciliter la tâche des bénévoles qui doivent faire face  à un afflux de visiteurs).

A cette époque, on installait partout des tables sur tréteaux et le biquet était servi dans des écuelles de bois accompagné d’une chope de vin du pays.

La Fête du biquet était aussi l’occasion de voir des montreurs d’ours et autres saltimbanques allant de village en village  y attirant, non seulement la population locale, mais aussi des bourgeois venus des villes.

« Le biquet en pot des Essarts est le seul et vrai en France » nous a-t-on confirmé  récemment.

 

En 2016, La Fête du biquet se déroulera les 23 et 24 avril.

Traditionnellement, le repas se compose de « biquet en pot », d’un rôti de biquet, d’une salade avec fromage de chèvre et d’une tartelette. Pour ce sympathique festin, il est demandé 30€ pour les adultes et 10 € pour les enfants.

Le 23, le repas est animé par « Sensas Musette ».

Le 24, une grande brocante (stands gratuits) est installée dans le pré voisin et un marché fermier (stands gratuits), sous barnums, devant la salle des fêtes. La célèbre « Bande à Jean » et un groupe de danse animeront la journée.

Les personnes qui souhaitent exposer à la brocante ou au marché fermier ainsi que celles qui veulent réserver les places pour les repas doivent téléphoner à :

Jacky Bourreau au 02 54 72 48 35 ou Jocelyne Souriau au 02 54 72 47 79

                                                             Sabine Campion

 

#FêteduBiquet #LesEssarts

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil