Le Vendômois

Le Vendômois

 

Tout au long de la présentation des vœux municipaux, les élus favorables à la grande communauté n’ont pas manqué d’afficher leur optimisme au motif qu’ils pèseraient d’avantage en termes de population représentée, s’ils sont minoritaires en nombre de communes (48 582hab contre 24 743 ;  46 conseils municipaux favorables et 59 contre). L’affaire serait donc entendue surtout si une petite campagne leur permettait de retourner les sept ou huit conseils municipaux qui leur manquent.

Les opposants au projet sont loin de s’avouer battus comme ils l’ont montré à l’occasion d’une réunion à Thoré-la-Rochette, le 2 février.

Ils s’appuient sur le fait que le préfet, sur lequel repose la responsabilité de l’application de la réforme territoriale ne peut se prononcer qu’après accord de la majorité qualifiée (plus de la moitié) des conseils municipaux représentant la moitié de la population regroupée ; si la seconde condition est remplie, la seconde ne l’est pas : visiblement, les communes rurales sont d’autant plus réticentes que le projet prévoit la création d’une communauté dite d’agglomération, donc fondée sur un modèle essentiellement urbain. En fait le problème n’est même pas de savoir sir les 105 communes dans leur ensemble, appartiennent à un bassin de vie, celui de Vendôme, mais si leurs habitants sont prêts à jouer le rôle de nouveaux banlieusards, sans plus d’emplois.

On ne reviendra pas sur l’histoire très confuse de ce projet dont, en fonction des besoins ou des auditoires, les présidents des communautés de communes soit s’attribuent la paternité soit en créditent le préfet, alors que, comme en témoignent les textes, l’origine immédiate (sans remonter à 2010) se trouverait du côté de Vendôme.

Pour répondre aux critiques concernant la perte de proximité (déjà bien entamée à nombre d’égards), l’on parle de créer des pôles intermédiaires qui, curieusement, se substitueraient aux communautés de communes disparues. Alors pourquoi supprimer celles-ci ? Quoiqu’il ait été fait mention, verbalement, de ces pôles depuis le mois de septembre dernier, la réflexion ne parait pas avoir progressé : leur statut, leur rôle et leur fonctionnement sont toujours aussi nébuleux.

Enfin, pour résumer, comme l’a affirmé, lors de ses vœux à la population, le maire d’une petite commune rurale : « les élus ne se sentent pas prêts à expliquer que ce grand regroupement ne fournirait pas plus de services aux habitants alors que le taux d’imposition augmenterait. »  Un problème sans réponse jusqu’à présent !

En l’absence de tout changement et confortés par des études et des prises de positions nationales, les « anti-105 » ont repris leur projet alternatif de coopération intercommunale : seules la Communauté du Pays de Vendôme et celle du Vendômois rural seraient regroupées ; les autres poursuivraient leur processus de fusion, entamé seulement en 2014. D’autre part, il conviendrait d’encourager le développement de toutes les formes de coopération et de mutualisation, tant entre les communautés qu’à l’intérieur de celles-ci. Parmi les outils disponibles, l’un parait susciter un intérêt qui dépasse d’ailleurs certains clivages : la commune nouvelle. N’est-ce pas Jean-Marie Janssens, président de l’Association des maires du Loir-et-Cher et maire de Montrichard qui, à l’occasion de la cérémonie des vœux, a déclaré Tréhet : « La grande intercommunalité est un sommet, mais au pied de celui-ci, on a besoin de chalets servant de bases de départ, les communes nouvelles, dont Montrichard vient de donner un exemple en se réunissant avec Bourré. » Le bon sens ne veut-il pas que l’on construise ces « chalets » avant d’entreprendre l’escalade ?

                                                              Xavier Campion

 

#communautéà105 #communenouvelle #associationdesmairesduLoiretCher

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil