Florent Touchard et Fenimore Degaudenzi travaillent ensemble sur certains projets

Florent Touchard et Fenimore Degaudenzi travaillent ensemble sur certains projets

 

Alors que certaines agglomérations explosent, qu’il devient difficile de s’y loger et souvent de s’y déplacer, que la qualité de vie est menacée, les zones rurales se dépeuplent, l’immobilier y est en berne, les écoles ferment mais on peut espérer y mener une vie plus sereine. Comment revitaliser les campagnes et désengorger les villes ? Le télétravail constitue une des réponses à ces problématiques.

Dans le petit village de Villedieu à l’extrême limite du Loir-et-Cher, deux jeunes chefs d’entreprise ont choisi cette solution .

Fenimore Degaudenzi était installé dans la région parisienne, lorsqu’il y a une dizaine d’années, il a choisi le  calme de la campagne; spécialisé dans le domaine de la programmation et des bases de données, il a de nombreux contacts dans la région parisienne : banques, journaux, médias audiovisuels… A son arrivée dans le village, la connexion internet est encore balbutiante ; en 2006, les choses commencent à s’améliorer mais il attend avec impatience l’installation de la fibre optique qui ,seule, pourra répondre aux nécessités de l’évolution de son travail, en permettant le transfert rapide ; comme dans beaucoup d’autres domaines, la rapidité d’exécution permet de réduire les coûts. Ce qui est recherché actuellement par la clientèle, c’est un produit « clefs en main » de la création, à l’hébergement et à la maintenance.

Florent Touchard est graphiste de métier. Après avoir suivi au début de l'année 2014, il a créé sa propre entreprise «Studio i-mage » qui propose un éventail de solutions dans le domaine de la communication allant de la conception et de la réalisation de cartes de visite, de flyers, de brochures et autres bulletins municipaux, jusqu’à la création de blogs ou de sites internet. « i-mage » adapte la communication à chaque secteur d’activité. La clientèle de Florent se trouve donc dans la région de Vendôme, sur l’une et l’autre rives du Loir.

Ces deux compétences dans le secteur du numérique ne pouvaient manquer de se rencontrer et de travailler sur des projets communs. L’un de ces projets concerne « Vendôme associations ». Cette structure qui regroupe quelque 200 membres et qui répertorie environ  1 500 acteurs locaux, avait besoin pour son site internet d’un produit personnalisé et évolutif. Sur la base du cahier des charges établi, Florent et Fenimore se sont mis au travail en liaison permanente avec les personnes appelées à l’utiliser.

Les missions de « Vendôme associations » sont nombreuses : identification des associations existantes, informations sur l’actualité associative, mise en place de formations adaptées, accompagnement des membres dans leur action, enfin promotion de celles-ci auprès du public.

Le site internet devait être conçu pour répondre d’une manière aussi claire que possible à ces impératifs. Il devait être à la fois d’une utilisation  simple  pour ceux qui sont appelés à y faire des recherches et il devait offrir à ses gestionnaires une gamme d’outils pratique et bien adaptée.

Sacré défi à relever pour nos informaticiens ! 

 « La mise en place d’un site, la vitesse à laquelle celle-ci s’effectue dépend beaucoup de ses futures gestionnaires ; les performances de trois salariées de « Vendôme associations », Aurore, Elodie et Agathe, nous ont surpris. Là où nous attendions à ce qu’elles mettent une voire deux semaines pour appréhender le système, elles le maîtrisaient en deux ou trois jours. »

Bien sûr, le site ainsi créé est appelé à être évolutif au gré des changements et des nouveaux besoins détectés par ses utilisateurs.

« Actuellement, tous les corps de métiers ont besoin de logiciels adaptés à leur activité, que ce soit les médecins, les artisans, les entreprises, les commerçants, etc.

« Notre rôle est d’adapter ceux-ci aux besoins spécifiques des clients, de leur proposer en quelque sorte du « sur mesure » . Chaque fois, nous apprenons des métiers différents et c’est cette diversité qui est passionnante. »

Exercer ce type d’activité au cœur de la ruralité ne pose que deux impératifs : disposer de moyens de transport adaptés pour se rendre dans les zones urbaines lorsque cela est nécessaire, et surtout disposer de connexions internet de qualité ; l’arrivée de la fibre optique est attendue avec impatience ; elle est l’une des clefs pour lutter contre la désertification de nos campagnes.

                                                                           Sabine Campion

 

#VendômeAssociations #Numérique #Degaudenzi # StudioI-MageFlorentTouchard

Retour à l'accueil