Vincent Hasni

Vincent Hasni

 

Il  fait bon vivre dans le petit village des Essarts ; pour s’en convaincre il suffit de voir le nombre de jeunes couples et d’enfants qui s’y trouvent. De nouveaux artisans ont choisi d’y installer leur entreprise ; parmi eux, nous avons rencontré Vincent Hasni, 30 ans, qui a décidé de s’installer à son compte en 2011. Vincent exerce le métier de charpentier-couvreur-zingueur. Après avoir travaillé dans des entreprises sarthoises à La Ferté-Bernard et à Melleray, il a décidé de se lancer. « J’ai d’abord reçu une formation en marketing, comptabilité et gestion à l’ISMER(1) à Vendôme, durant trois mois. » L’entreprise  a été créée sous forme d’EURL, le 3 octobre  2011. Vincent a acquis la certification « Qualibat RGE » en matière d’isolation ; l’organisme qui le délivre évalue les compétences et les capacités de l’entreprise ; grâce à quoi, tous les travaux d’isolation réalisés par celle-ci donnent droit à crédit d’impôt de 30%. Dans ce domaine, Vincent peut proposer diverses formules : pour l’extérieur, bardage avec pose de clins en bois ; pour les toitures , installation de trilattes, de chanvre, etc. Il peut aussi changer la laine de verre ou la remplacer par de la laine de bois…

La formation du jeune entrepreneur lui permet de travailler sur du neuf ou de restaurer de l’ancien qu’il s’agisse ou non de monuments historiques (châteaux, églises, autres bâtiments ou petit patrimoine). Il connait tous les matériaux de la région (ardoises, tuiles… pour les couvertures, zinc, cuivre, pour les gouttières, les chéneaux ou les noues…)

L’entreprise cherche à recruter un ouvrier qualifié

« J’achète mon bois de charpente à « La Scierie du Chêne aux moines », toute proche puisqu’elle est située à la limite des communes d’Artins et des Essarts. Pour le moment ma clientèle, composée de particuliers, est située dans un rayon d’une quinzaine de kilomètres dans le Loir-et-Cher et également dans la Sarthe. Actuellement j’ai un an de travail d’avance mais je souhaite me développer ; je cherche à recruter un ouvrier qualifié en charpente et en couverture susceptible de travailler d’une manière autonome. Parmi mes objectifs figure la restauration d’éléments de  patrimoine. »  Vincent emploie une personne domiciliée sur la commune ainsi qu’un apprenti, Valentin, le fils de son fournisseur en bois de charpente.

Parmi les autres projets de Vincent figure, à la fin de l’année 2016, la construction d’un hangar de 300m2 qui lui permettra de tailler ses charpentes et de stocker son bois. La couverture sera en partie composée de panneaux photovoltaïques dont on attend une production de 80Kw qui sera réinjectée, en partie, dans la commune via EDF.

Vincent travaille en binôme avec Julien Tabareau, un jeune maçon-tailleur de pierre, dont l’entreprise est également installée aux Essarts. Ils vont construire des hangars voisins et ils espèrent attirer d’autres jeunes désireux de créer leur entreprise.

Voilà un excellent exemple d’une entreprise artisanale dynamique qui a créé des emplois sur le territoire. Il faut que tout le monde joue le jeu, les particuliers comme les collectivités territoriale, en ayant recours en premier aux entreprises implantées sur le territoire et qui contribuent à revitaliser celui-ci.

                                                                    Sabine Campion

#VincentHasni #LesEssarts #charpentiercouvreur #ISMER #Qualibat RGE #LaScierieduchêneauxmoines #JulienTabareau

(1)Pour plus d’informations, vous pouvez vous reporter à l’article du « Mille-Pattes »  publié le 18 mars 2015  sur l’ISMER à Vendôme où nous avions rencontré sa présidente Jacqueline Dumas et son directeur Jean Remoué

 

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil