château d'eau de Trôo

château d'eau de Trôo

 

Henri Roullier, président du Syndicat d’eau de Trôo (SIAPEA) a tenu à m’informer que Montoire était approvisionné en eau par son propre syndicat. Cependant, je relève qu’à tout le moins Saint-Quentin, qui fait partie intégrante de la commune de Montoire l’est par celui de Trôo auquel Henri Roullier vient de consacrer une page dans la dernière livraison du Bulletin municipal de ladite commune (p.12). Au demeurant, ce n’est pas le point essentiel.

En ce qui concerne l’aspect juridique, je m’étais fondé sur un raisonnement logique. Les auteurs des notes du Code général des collectivités territoriales (CGCT art. 5212-1) et la jurisprudence confirment mon opinion.

Il n’a pas été question de la visibilité des fresques.

Au courageux intervenant anonyme, je répondrai ceci : mes propres constations me suffisent et je n’éprouve pas plus le besoin de m’en prendre systématiquement aux châteaux d’eau qu’aux moulins à vent.

                                                                 Xavier Campion

 

#chosesvues #valléeduLoir #syndicatd’eaudeTrôo #châteaud’eau #compétente #légalité #visibilité

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

Retour à l'accueil