Pauline et Agathe s'occupent de la ferme qui accueille 250 moutons
Pauline et Agathe s'occupent de la ferme qui accueille 250 moutonsPauline et Agathe s'occupent de la ferme qui accueille 250 moutonsPauline et Agathe s'occupent de la ferme qui accueille 250 moutons

Pauline et Agathe s'occupent de la ferme qui accueille 250 moutons

 

Noël n’est pas encore bien loin et les Rois mages sont toujours en route. C’est donc le bon moment pour consacrer un peu de temps aux bergers et aux bergères. L’art de la bergerie a été consacré par le Christ lui-même considéré comme « le bon berger » ou « le bon pasteur », théorisé par Jehan de Brie, au temps de Charles V, illustré par la bergère de Domrémy, enfin popularisé au XVIIIème par Marie-Antoinette (Le hameau du Petit Trianon) et Fabre d’Eglantine (« Il pleut, il pleut bergère »). Il faut toutefois convenir que si nos bergères modernes n’ont rien perdu de leur charme, elles se trouvent certainement plus à l’aise avec un tracteur qu’elles ne le seraient avec une houlette.

Le lycée agricole de Montoire ne pouvait pas être en reste. Depuis quelques mois il dispose d’une ferme pédagogique, située non loin, à Villavard. L’exploitation, mise en service le 12 octobre, de taille relativement modeste et au parcellaire dispersé, a été achetée par la Région qui en a confié la gestion au lycée. Elle forme un ensemble avec celle qui dépend du lycée d’Areines (Vendôme). La première s’est spécialisée dans l’élevage de moutons, la pâture et diverses cultures fourragères ou destinées à la commercialisation, céréales, pois, féverolles d’un côté, blé et tournesol de l’autre ; l’ensemble devra répondre aux exigences du « bio » dans deux ans. Quant à la seconde, elle possède un cheptel de bovins, de porcins et d’équidés.

« Les élèves viennent apprendre les techniques professionnelles à la ferme par étapes progressives : pour ceux de 4ème et 3ème , il s’agit d’une découverte ; ceux de BTS production animale sont capables d’apporter leur aide ; enfin ceux de bac pro abordent les problèmes de gestion dans une perspective plus générale. Il faut d’ailleurs préciser que leur vocation d’outil pédagogique ne doit pas empêcher les exploitations d’équilibrer leurs comptes, du moins après la période de démarrage. », nous a indiqué la jeune directrice, Agathe Chevalier, une Alsacienne, fraichement émoulue de l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Dijon, arrivée à la mi-août seulement.

Pauline Dizier, de Savigny, veille plus spécialement sur le troupeau. Dans cette tâche, elle est assistée par Joby, un chien de berger écossais (border collie), noir et blanc à la mine éveillé, toujours actif et vigilant. « Ce troupeau est arrivé de Lamotte-Beuvron dont la ferme s’est résolument orientée vers les équidés. Les moutons destinés à la boucherie, appartiennent tous à une race à viande réputée, la berrichon du Cher. En fait, nos 250 bêtes sont principalement des agnelles d’un à cinq ans, une dizaine de béliers reproducteurs seulement, tenus à l’écart, étant chargés du renouvellement du cheptel. Le premier agnelage ici devrait avoir lieu à partir de la fin du mois de janvier ; 225 agneaux sont attendus et disposeront de six à huit mois pour engraisser. »

Dans l’immédiat, l’abattage se fera à Vendôme ; quand le passage au bio aura été effectif, dans deux ans, le circuit s’allongera puisqu’il faudra aller dans le Limousin. Chaque mouton a droit à une tonte annuelle mais c’est uniquement pour des raisons de confort et d’hygiène.

Pour l’heure, tout ce petit monde est rassemblé dans un vaste hangar abondamment pourvu de mangeoires, sous la garde attentive de Joby. Dans quelque temps, arrivera la saison de la pâture au grand air.

 

                                                                Xavier Campion

 

#LycéeagricoledeMontoire #Lycéed’Areines #fermepédagogique #BorderCollie #berrichonduCher

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil