Vampires, sorciers, clowns grimaçants côtoyaient un étrange personnage masqué, tandis que les marionnettes se démenaient comme des folles
Vampires, sorciers, clowns grimaçants côtoyaient un étrange personnage masqué, tandis que les marionnettes se démenaient comme des follesVampires, sorciers, clowns grimaçants côtoyaient un étrange personnage masqué, tandis que les marionnettes se démenaient comme des folles

Vampires, sorciers, clowns grimaçants côtoyaient un étrange personnage masqué, tandis que les marionnettes se démenaient comme des folles

 

Bien avant l’ouverture de la chasse aux fantômes, le long de la rue Haute, on avait vu arriver sorcières, vampires, diables cornus, squelettes, fantômes… de toutes tailles et de tous âges formant un bataillon terriblement impressionnant. A l’heure dite, cette horde entreprenait d’escalader la colline et prenait d’assaut les caves communales où un copieux goûter préparé par des bonnes fées (cela existe !) leur permettait de prendre des forces avant de poursuivre leur chemin. Il est vrai qu’il leur fallait du courage pour pénétrer dans cet antre envahi par les toiles d’araignées, les chauve-souris, les crapauds visqueux, au fond duquel brillait un feu d’enfer. Que nos lecteurs se rassurent, rien n’était en mesure de leur couper l’appétit !

Le nombre d’enfants et d’adultes était tel qu’il a fallu scinder la troupe en groupes pour que chacun puisse profiter pleinement des animations. Première étape : alors que ceux-ci longeaient un jardin clos d’une grille, des cris perçants mêlés à une voix caverneuse se firent entendre et des marionnettes déjantées s’agitèrent derrière les barreaux ; c’était « Petit Jean », « Carambouille » et « son Altesse », manipulés avec adresse par deux spécialistes bien connus dans la région, JPM et EL.

La deuxième étape était prévue au Chemin des Tombelles où l’on percevait dans le lointain, d’inquiétants  hurlements  de loups tandis qu’un géant lumineux se dessinait  dans le crépuscule naissant. Poursuivant leur chemin, à peine impressionnés, les randonneurs de la nuit parvenaient à l’escalier Saint-Gabriel où deux sorcières contaient l’ histoire d’une de leur collègue enfermée dans un placard à balais (autrement dit, un garage pour ces étranges véhicules écologiques) . Départ ensuite vers la cave Chopin où était prévue une projection d’un pot-pourri de films et de dessins animés sur le thème d’Halloween Et, pour clore cet après-midi mouvementé, retour sur la place devant les cafforts, où un étrange appareil projetait des étoiles lumineuses sur les murs, et où la musique invitait à une danse plus ou moins infernale.

Pas moins de 20 bénévoles ont travaillé pendant plusieurs semaines pour préparer cette animation dont le succès croît chaque année. Comme la fête de la Musique, celle d’Halloween est en train de devenir incontournable. Il est vrai qu’à « Trôo-Tourisme », les esprits bouillonnent de créativité et d’humour. On dit que pour  entretenir ces exceptionnelles facultés, les membres de l’association absorbent, chaque jour, des quantités phénoménales d’une spécialité hautement revigorante, concoctée avec un soin particulier, connue par le public sous le nom de «  choucroute » ; en réalité, il s’agit bien d’une potion magique !

#Trôo #Trôo Tourisme #Halloween

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil