Sainte Barbe, patronne des pompiers

Sainte Barbe, patronne des pompiers

 

Dans la plupart des centres de secours, le 4 décembre, on fête la Sainte Barbe, patronne des sapeurs pompiers.

Barbe aurait vécu au milieu du IIIème siècle. Elle aurait été la fille d’un riche marchand d’origine phénicienne ; son père ayant voulu la marier, elle a refusé ; il la fit alors enfermer dans une tour où, grâce à des aides, elle se convertit au christianisme et parvint à se faire baptiser. Furieux, son père mit le feu à la tour mais Barbe  parvint à s’enfuir. Dénoncée par un berger, elle fut retrouvée et conduite devant Marcien, le gouverneur romain, qui lui  demanda d’abjurer sa foi, ce qu’elle  refusa. La sentence fut sans appel, le père devant décapiter sa fille ; après avoir été torturée, celle-ci fut mise à mort par celui-ci qui, dans l’instant, fut frappé par la foudre.

Le culte rendu à Barbe s’est développé à partir du XIIIème siècle, notamment en Normandie et en Bretagne. La Fête de la Sainte Barbe a pris son essor sous la IIIème République.

Très vite, elle a été reconnue comme patronne de tous les professions en rapport avec la foudre et le feu : pompiers, artificiers, canonniers, etc. Elle est également vénérée par les mineurs et tous ceux qui creusent le sol. Encore actuellement, Sainte Barbe est une icône fédératrice pour les travaux souterrains tels que les percements de tunnels.

Pour rendre hommage à leur sainte patronne, chaque année, les pompiers ont coutume de se retrouver pour un repas, une fête conviviale qui renforce l’esprit de corps et auquel les familles sont associées.

#Sainte Barbe #Pompiers

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

Retour à l'accueil