Faute de moyens pour les réparer, certaines églises doivent être détruites

Faute de moyens pour les réparer, certaines églises doivent être détruites

 

C’est bien le souffle de cet esprit qui a inspiré l’auteur, anonyme, du billet que l’on peut lire dans la dernière livraison du « Loir » qui nous apporte tous les mois les nouvelles des 34 clochers de Loir et Braye.

Pourquoi « anonyme » ? La signature est empruntée à un mort. Hugues de Payns ( un village à une quinzaine de km de Troyes), chevalier champenois, fondateur de l’ordre du Temple, a disparu depuis longtemps vers 1136. Rappelons que l’Ordre fut supprimé « par provision » par Clément V et le concile de Vienne en 1311 et que cette fin fut définitive malgré quelques tentatives de résurrection teintées d’occultisme, voire de satanisme.

Venons-en au fond.

Il peut paraitre équitable que toute religion dispose de lieux de culte en rapport avec le nombre de ses pratiquants, ce qui est loin d’être le cas. Faut-il penser que les uns ont absolument besoin de bâtiments dont le gros entretien incombe aux collectivités publiques propriétaires (depuis les lois de 1905 et 1908) tandis que d’autres, souvent plus dynamiques (quoiqu’on puisse penser par ailleurs), se contentent de salles dont ils ont la charge, sauf à accepter un financement étranger plus ou moins suspect ? En ce qui concerne les premiers, il faut bien penser que la baisse des dotations de l’Etat obligera la situation à évoluer dans un sens défavorable et l’on pourra, à nouveau, vraiment parler de « la grande pitié des églises de France » ?  Le nombre d’édifices, autrefois consacrés, mis sur le marché de l’immobilier par les diocèses (car construits après 1905), ne cesse d’augmenter et leur destinée est parfois surprenante : non seulement des bibliothèques et des centres culturels mais aussi des immeubles d’habitation, des centres commerciaux et même des bars-restaurants.

La déchristianisation est en route depuis le XIXème et bouter les Sarrazins hors de Loir et Braye (où les trouver ?) et même de France, ne remplira pas les églises.

Pour en terminer, deux nouvelles intéressantes : un chanoine lyonnais a expliqué que les auteurs des attentats de Paris étaient des instruments de la colère de Dieu s’abattant sur les mécréants fréquentant les lieux de perdition de la capitale (pourquoi les pourchasser ?) ; d’autre part, ayant réfléchi sur la laïcité, la très officielle Association des maires de France conseille à ses membres de proscrire, entre autres, le baptême des bateaux !

Alors que penser ?

                                                             Xavier Campion

#LeLoir #HuguesdePayns #églises #communautémusulmane

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil