Anne Braillon toujours souriante et  toujours présente sur Montoire et sa région

Anne Braillon toujours souriante et toujours présente sur Montoire et sa région

 

Attendue ou présente, elle était également remarquée, chacun cherchant ou apercevant une silhouette caractéristique auréolée d’or pâle. Désormais, ce sera en vain qu’on essaiera de la trouver puisque, à la fin du mois dernier, Anne Braillon a envoyé sa démission à « La Nouvelle République » pour laquelle elle travaillait depuis presque 20 ans. Journaliste, puis correspondante, bien connue à Montoire, et y connaissant tout le monde, elle apparaissait partout, sur un chantier aussi bien que dans une réunion de conseil municipal ou communautaire.

C’est le sort réservé à son dernier papier sur la Foire à la Bouture, évincée de la Possonnière, qui a motivé une décision traduisant un malaise, latent depuis un certain temps, tenant à la situation des correspondants de presse aléatoire et parfois pénible. Comme d’autres, elle a fini par être victime du remue-ménage dont le Bas Vendômois est actuellement le théâtre.

Voici une dizaine d’années que nous avons fait la connaissance d’Anne, d’abord de loin, puis comme consœur. Nous n’avons pu qu’apprécier une bonne camarade devenue une amie que nous espérons bien revoir dans d’autres circonstances. Son départ a déjà suscité de nombreux témoignages de sympathie et d’amitié de la part de ceux qui ont eu l’occasion de la côtoyer.

#AnneBraillon #Montoire #correspondantlocaldepresse

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

             

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

Retour à l'accueil