105 communes composent le Vendômois

105 communes composent le Vendômois

 

« La Nouvelle République » a publié, il y a peu, un article présentant la très grande communauté du Vendômois, à l’échelle de l’arrondissement, tout emmaillotée et tenue sur les fonts baptismaux par une brochette de présidents arborant les larges sourires de circonstance au lendemain d’une guerre éclair victorieuse.

En 2010-2011, avait déjà eu lieu, sur la même question, une guerre de positions dont les plus importantes étaient tenues par Vendôme et Montoire réservées ou hostiles à l’égard de ce projet, les communes rurales étant pour le moins circonspectes comme on l’a vu aux élections sénatoriales qui ont suivies. La Haute Assemblée n’est-elle pas « Le Grand Conseil des communes de France » ?

La prise de Vendôme, base indispensable, et la neutralisation de Montoire dont le maire, opposant de la première heure a fini par se rallier au projet, ont permis de mener l’opération à la hussarde.

Pour nous en tenir à ce que nous connaissons de source directe, le 15 janvier, à quelques voix près, celles des délégués les plus clairvoyants, le conseil de la Communauté Loir et Braye, entrainé par ses dirigeants, a voté pour le sabordage de celle-ci en acceptant de participer, sous couvert d’un groupement de commandes, au financement d’une étude modestement intitulée « Réorganisation de l’armature intercommunale… » dont les conclusions étaient évidemment prévisibles : la constitution non seulement d’une grande communauté mais, qui plus est, d’une communauté d’agglomération autour de Vendôme censée « assumer des charges de centralité au profit d’un territoire plus vaste que son périmètre », ce qui suggère nettement que ces charges devraient être supportées par l’ensemble du Vendômois. C’est passer un peu vite sur le fait que les bassins de vie des communes périphériques sont largement tributaires de Blois, de Tours ou du Mans, voire de La Chartre ou de Château-du-Loir, etc. et que d’autres solutions que celle retenue pouvaient être étudiées à condition de le vouloir (possibilité d’ailleurs évoquée dans une « tranche conditionnelle » factice ).

Le principal argument avancé en faveur de la participation à l’étude, sinon le seul, a été qu’il était plus que temps pour la CCVLB de s’associer à un projet déjà largement engagé ; en tout cas, rien sur le fond ! En fait, dans la majorité quelques uns des conseillers, convaincus que leur communauté était à bout de souffle ont pensé que mieux valait rallier une autre jugée plus ambitieuse et dotée de moyens, notamment en personnel, plus performants.

Bien que, suivant le cahier des clauses particulières, les conclusions de l’étude aient dû être rendues à la fin du mois de mars, nul, si ce n’est sans doute des privilégiés, n’en a plus officiellement entendu parler jusqu’à ces derniers jours, grâce à la presse. Tout au plus, quelques évènements survenus pendant les vacances, comme le départ du directeur de la médiathèque de Montoire, l’arrivée d’un nouveau directeur des services, l’ajournement des réunions du conseil communautaire ont pu paraitre des signes avant-coureurs. Autant dire que le secret a été aussi bien gardé qu’avant le débarquement de Normandie ! Si une véritable mutualisation (entre qui et qui ?) est éminemment souhaitable, ce secret peut laisser craindre que dans certains cas, elle ne consiste à remplacer les dotations de l’Etat par des prélèvements sur la ruralité.

                                                                              A suivre

Dans le cadre du dialogue républicain, le « mille-pattes » publie toutes les opinions à condition qu’elles soient exprimées dans le respect des autres.

#GrandeCommunautéduVendômois #CommunautéLoiretBraye #Vendôme #Montoire#communesrurales #ruralité #mutualisation

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook :          https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

                https://www.facebook.com/pages/Le-Mille-Pattes/432340846919148?pnref=story

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

Retour à l'accueil