Les école ont participé au concours de "land-art " dont les résultats ont été donnés par Geneviève en fin d'après-midi
Les école ont participé au concours de "land-art " dont les résultats ont été donnés par Geneviève en fin d'après-midi

Les école ont participé au concours de "land-art " dont les résultats ont été donnés par Geneviève en fin d'après-midi

 

Le soleil et une agréable température pour ces derniers jours d’octobre ont concouru à l’immense succès qu’a connu cette dernière édition de la Foire à la Bouture au manoir de la Possonnière. Dès l’ouverture, les jardiniers étaient présents si nombreux qu’ils durent s’installer également dans le passage entre les cours nord et sud. A 10h30, le vernissage de l’exposition en hommage à André Eve, récemment disparu, parrain de la manifestation et créateur du jardin de roses de la Possonnière s’est déroulée en présence d’Isabelle Maincion, présidente du Pays Vendômois, de Monique Richard, maire de Couture et de Guy Moyer, maire de Montoire, en l’absence, remarquée par contre, de membres du bureau de l’actuelle Communauté de Loir et Braye, propriétaire du manoir. Pour sa part, André Eve, le célèbre obtenteur de roses anciennes, était pourtant très attaché au manoir et à cette manifestation à laquelle il ne manquait jamais de participer.

« La Grange aux artisans », comme chaque année, a permis au public de rencontrer des créateurs originaux installés dans la Région alors que les producteurs locaux étaient présents dans la métairie.

Le « buffet des mets et des saveurs » a été pris d’assaut dès 11h du matin ; il est vrai que les mets servis étaient délicieux ; même si la température était douce, la délicieuse soupe de Véronique cuisinée avec les légumes du jardin de la Possonnière, a disparu très rapidement. Le vin et le chocolat chauds aux arômes délicats ont suivi le même chemin.

Toute la journée, les visiteurs des environs mais aussi de régions beaucoup plus lointaines, fidèles amis de la Foire, ont défilé. Les  anciens bénévoles comme leurs successeurs étaient présents pour bien marquer leur attachement à cet « esprit du jardin ».

Comme de coutume, des prix ont été attribués pour les créations de « land-art ». Pour les écoles, Villedieu, Lhomme, Ruillé, Saint-Vincent-du-Lorouër ont obtenu un pot de  bronze, Monthodon, un pot d’argent et Couture a reçu l’or.

En ce qui concerne les adultes, la famille Guellier a été à l’honneur : Benoît, Sylvie et Catherine ont reçu le bronze, Denis, l’argent et François Guellier, l’or.

La boucle est bouclée, la fête est finie et la Foire à la Bouture termine son parcours sur un éclatant succès. Ainsi que le disait André Eve « Un jardin, ça nait, ça vit et ça meurt »… pour mieux renaître. Une manifestation à succès suit le même cycle , sa force et sa vitalité lui permettent de prendre  un nouveau départ dans un autre lieu, sous une autre forme tout en restant habitée du même esprit d’ouverture à tous et de convivialité sans aucun souci mercantile.

Dès le printemps, nous aurons sûrement d’occasion d’en reparler !

#FoireàlaBouture #AndréEve #manoirdelaPossonnière

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Le-Mille-Pattes/432340846919148?pnref=story

                     https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

 

 

 

 

Retour à l'accueil