Paradis, c'est d'Enfer

Paradis, c'est d'Enfer

 

Pour ses 25 ans, Paradis offre à son public un spectacle ébouriffant, où règnent beauté et gaité, loin peut-être de la vie quotidienne. « Paradis, c’est d’Enfer » est une réussite technique et artistique. La variété et l’esthétisme des décors, les étonnants jeux de lumière qui ont nimbé la scène nous baignant  dans une atmosphère céleste avant de nous entrainer dans une chute vers le brasier de l’Enfer, l’enchainement très rapide et parfaitement maîtrisé des changements de décors et de costumes montrent que ceux qui ont la redoutable charge de la partie technique ont un grand savoir-faire.

Quant au spectacle lui-même, il est hors normes : S’il a l’humour pour toile de fond, il est bourré de clins d’oeil , d’allusions, de détournements de musique ou de chansons , il fait place aussi à la tendresse et à la nostalgie avec un hommage à Coluche « Trente ans déjà ». Après une première partie consacrée à des variations sur le thème du paradis et de l’enfer, évoquant parfois les films de Woopy Goldberg, en plus débridé, nous sommes emportés à travers l’espace et le temps, « du cœur de la Bretagne » avec son folklore marin et aussi un French Cancan avec coiffures bigoudènes à la forêt de Robin des Bois, en passant par la Rome antique et ses femmes de ménage, la Chine et sa contorsionniste remarquable, des scènes de Gospel… Pour finir le rêve de Broadway et un voyage dans l’Orient Express.  « Paradis » est dans tous les registres : tableaux déjantés où clergymen et religieuses s’en donnent à cœur joie, visite d’un musée improbable où les tableaux sont vraiment vivants, descente vers les enfers où brûlent des feux bien réels, retour au ciel avec le Gospel….

Impossible de rendre compte d’un spectacle aussi riche et qui offre une expression artistique aussi étendue ! Sur scène, tous font preuve d’une immense générosité , ils se donnent tout entier et partagent à fond avec leur public qui se prend vite au jeu.

Une telle qualité est obtenue au prix d’un travail impressionnant, certes accompli dans la joie et la bonne humeur. Pour avoir eu la chance de rencontrer la troupe à plusieurs reprises pendant les mois qui ont précédé, nous avons vu avec quelle rigueur ils préparaient leur création. Il faut rappeler qu’ils sont tous bénévoles, même si on l’oublie lorsqu’ils sont sur scène tant ils sont talentueux.

« Paradis, c’est d’Enfer » est un spectacle inoubliable réalisé par des gens qui aiment ce qu’ils font et qui savent donner aux autres un moment de bonheur. C’est rare à notre époque.

#Paradisc’estd’Enfer #Revuespectacle #LaChartresurleLoir

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Le-Mille-Pattes/432340846919148?pnref=story

                     https://m.facebook.com/pages/Le-Mille-pattes-Campion/1597797927138358?ref=tn_tnmn&__nodl

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

Retour à l'accueil