Les créations d'Isabelle Martin et Diana Sprong, Musikenfête, atelier de lutherie
Les créations d'Isabelle Martin et Diana Sprong, Musikenfête, atelier de lutherieLes créations d'Isabelle Martin et Diana Sprong, Musikenfête, atelier de lutherie

Les créations d'Isabelle Martin et Diana Sprong, Musikenfête, atelier de lutherie

 

Le gymnase de Ruillé accueillait samedi l’exposition d’art et d’artisanat d’art organisée dans le cadre du Festival Ondes Positives . Une bonne quinzaine de stands dont plusieurs consacrés à la lutherie ou à la réparation d’instruments occupaient le vaste espace : Musikenfête, le musée de la musique de Montoire, était présent avec sa présidente Adeline Proux et le musicien bolivien Kola Massiko qui fabrique des instruments andins : flûtes, ocarinas …dont il a fait la démonstration à plusieurs reprises. Non loin de là, se trouvait Didier Dupont, luthier en guitares, installé à Ruillé qui a apporté son concours pour l’organisation de cette manifestation. On découvrait également le travail de Yoanne et Laetitia Cholet, lui facteur de guitares, elle, spécialisée dans les violons. Antony Benar, pour sa part répare les accordéons et en fabrique qui ont la particularité d’être automatiques et de jouer tout seuls. « Guitares et vents », Olivier Husquin venu de Tours est spécialisé dans la restauration d’instruments à vent ; sur son stand, il présentait un saxo âgé de 70 ans apporté en France par un GI, lors du débarquement en Normandie.

A l’entrée de la salle, pour accueillir les visiteurs étaient installées les sympathiques créations d’Isabelle Martin et de Diana Sprong composées de structures métalliques parfois recouvertes de ciment et décorées  de peinture acrylique aux tons vifs. Pauline et Arno, peintre et plasticien, qui ont participé à la création du salon du « Street Art » à La Chartre en 2014, proposaient une gamme de cartes postales, œuvres d’art miniatures, car chacune est une pièce unique. Christophe Duphil et l’association ARTOTHEM de Marçon offraient un panorama du travail de la mosaïque ; étaient également présents, Patricia Durand et sa peinture en trompe l’œil, Jean-Claude Gasnier l’ébéniste chartrain, Adeline Huger, artiste verrier installée à Nogent-sur-Loir et « Met à l’osier »  spécialisée dans les créations en osier, comme son nom l’indique. Moussa présentait le travail de l’argent et du cuir des artisans de la coopérative de Wadata au Niger. Enfin, c’était l’occasion pour certains de faire la connaissance de François Ougen , dessinateur de presse dont on peut retrouver le travail dans « Le Petit Courrier », auteur de nouvelles illustrées par ses soins et peintre.

Cette très belle exposition, bien conçue et cohérente a retenu l’attention du public. Le soir cinq groupes ont donné un concert très bien organisé lui aussi.  L’association « Ondes positives » a fait un travail remarquable et cette première édition peut être considérée comme un succès. Nous espérons que ses animateurs recommenceront l’année prochaine et que ce Festival trouvera toute sa place dans les programmations de l’été.

#OndesPositives #RuillésurLoir

Vous pouvez répondre à notre sondage sur :

https://poll-fr.herokuapp.com/sondage/wydjjg

Vous pouvez suivre le Mille-Pattes sur :

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Le-Mille-Pattes/432340846919148?pnref=story

                     https://www.facebook.com/profile.php?id=100008787857808

Twitter:       https://twitter.com/LPattes                              

Et nous contacter via :

overblog41@gmail.com

Retour à l'accueil