Michèle Cantegreil  aime  peindre les paysages de la vallée du Loir

Michèle Cantegreil aime peindre les paysages de la vallée du Loir

A vrai dire, à Trôo, l'animation artistique ne cesse presque jamais : expositions et manifestations s'enchainent sans discontinuer, sauf en plein hiver. Ainsi, cette Saison artistique "officielle" organisée par "Trôo Tourisme" a pris la suite de la galerie temporaire qui a réuni les oeuvres des habitants du village jusqu'au lendemain de la Fête de la musique.

Ce début de saison aux Caves communales était d'autant plus remarquable qu'il était consacré à Michèle Cantegreil, une artiste qui ne montre que rarement son talent.

Elle appartient à cette longue tradition des peintres de grand air, celui-ci parfois un peu salé, donnant même alors l'impression de remplir la toile, au-dessus d'une plage découpée par de longues bandes sombres, rochers ou varech. La seule nature morte présente, un petit déjeûner égayé de fleurs jaunes est éclairé par une fenêtre large ouverte  qui permet à la campagne de s'inviter à l'intérieur. Ailleurs, nous avons le sentiment de retrouver des paysages familiers : un vallon dont émerge quelques toits, une église dominant un cours d'eau d'un côté et une large plaine de l'autre (St-Jacques-des-Guérets en bas ?), un autre clocher, ou un silo émergeant de la verdure, des arbres, des frondaisons. Même si l'homme n'apparait que par ses marques, ce n'est pas la nature, ce sont bien des paysages soigneusement recomposés par l'oeil de l'artiste dans lesquels les horizontales buttent contre les verticales qui s'offrent au regard. Les aplats ou les larges touches de couleur étagés imposent la profondeur comme si les tableaux étaient en trois dimensions.

#Trôo #Michèle Cantegrei

Retour à l'accueil