Le manoir de Villemalour à Saint-Martin des Bois

Le manoir de Villemalour à Saint-Martin des Bois

Pour sa dernière sortie, la délégation de Loir-et-Cher des "Maisons Paysannes de France" avait choisi la vallée du Loir et, plus précisément, le Bas-Vendômois : "C'est une région que nous avons peu l'occasion de découvrir" ont commenté Alain Rocheron et Bernard Talichet, responsables départementaux, "notre centre d'attraction étant plutôt situé dans le sud du département".

"Nous fêtons, cette année nos cinquante ans. Nos objectifs sont toujours les mêmes : sauvegarder les maisons paysannes traditionnelles quelle que soit leur occupation actuelle, promouvoir une architecture contemporaine de qualité et en harmonie avec les sites, enfin, protéger le cadre naturel et régional..

"En lien avec des associations voisines, nous menons des activités très diverses, allant de l'information à la sensibilisation (par exemple sur la nécessité de conserver la circulation de l'air à l'intérieur des bâtiments) au conseil sur les bonnes façons de procéder et même à l'organisation de stages ou de chantiers-écoles et à l'utilisation de matériaux qui permettent de restaurer des éléments du petit patrimoine (ainsi, un four à pain)."

Dimanche 7 juin, donc, près de 50 passionnés se sont donné rendez-vous à Villedieu-le-Château pour y découvrir, avec le site, le détail du patrimoine qui fait le charme de ce village, quelque fois son pittoresque, en particulier les vieilles demeures parfois restaurées avec bonheur. Le groupe n'a pu que s'attarder dans les ruines du prieuré fortifié à la fin du XIVème siècle alors que la Guerre de Cent  ans commençait à ravager les environs.

Après avoir quitté les célèbres "caves demeurantes" pour en retrouver d'autres, ils sont arrivés non loin, à Tréhet, Après avoir partagé, dans une cour, le repas tiré du sac, guidés par les propriétaires actuels, ils ont pu visiter l'ancien moulin banal attenant au manoir à colombages dans lequel un de ses compagnons hébergea Henri IV lorsqu'il reçut en 1589 les défenseurs de Villedieu qui avaient repoussé les Ligueurs. Cette visite fut suivie de celle de la chapelle troglodytique toute proche qui passe pour avoir été celle de la maladrerie médiévale.

La sortie s'est achevée au manoir du Grand Villemalour, dans la partie nord de la commune de Saint-Martin des Bois, spécialement riche en demeure seigneuriales : dans les environs, La Chevalinière, Ranay, Le Grand Gué... Le fief remonterait au XIème siècle. D'apparence plutôt effacée, le corps de logis se signale pourtant par la présence d'une chapelle dans celle des deux tours l'encadrant ayant survécu. De caractère à la fois défensif et religieux, la construction dotée de deux meurtrières bien dirigées, abrite en effet un assez joli oratoire recouvert d'une voûte en croisées d'ogives. Les visiteurs n'ont pu qu'être impressionnés, comme ils l'ont été d'ailleurs par la qualité de la restauration et de la remise en valeur des lieux, avec notamment la réfection des douves.

#Saint-Martin des Bois #Renay #La Chevalinière#Maisons paysannes de France

Retour à l'accueil