La butte de La Pâquerie, cet hiverLa butte de La Pâquerie, cet hiver

La butte de La Pâquerie, cet hiver

Durant l'hiver, certains promeneurs qui ont l'habitude de faire le tour de l'étang de La Pâquerie, entre Tréhet et Ruillé, ont eu une surprise : A la faveur de la disparition du feuillage, ils ont pu apercevoir distinctement le bouquet d'arbres s'élevant d'une butte encerclée par un fossé en eau, parfaitement circulaire, d'une cinquantaine de mètres de diamètre; au sommet de celle-ci, paraissent s'élever quelques pans de murs noircis ou envahis par le lierre. Cette particularité topographique figure d'ailleurs sur la carte de randonnée ( 1: 25 000) éditée par l'IGN. Quelques personnes qui ont eu l'occasion de visiter les lieux, il y a maintenant assez longtemps, assurent avoir remarqué des vestiges de style gothique ou Renaissance. Serions-nous en présence de ruines médiévales , celles d'une tour édifiée sur une motte (une version réduite de celle de Coulommiers) ? Les textes sont muets, ainsi que les cartes établies à la fin du XVIIème ou au début du XVIIIème, lors même qu'elles indiquent le moindre manoir ou la moindre chapelle.

Ce n'est -semble-t-il- que vers 1830 que le site apparait sur un plan établi sur les instructions d'André-Sébastien Gérard, polytechnicien, ingénieur des Ponts-et-Chaussées, en charge sous la Restauration du 8ème projet de canalisation du Loir, qui fit cartographier avec précision le cours de la rivière et ses alentours. L'ilot se révèle nettement à l'extrémité occidentale d'un parc boisé desservi par un chemin provenant de Sourdain à l'est; la traversée du fossé s'effectuait -parait-il- par un pont constitué de dalles de pierre reposant sur des orthostates, comme il s'en trouve un, plus petit, à l'entrée de la Maniberge à Villedieu ou un autre à Lhomme (le "pont romain" sur la Boire).

Les aménagements - le creusement des douves, l'élévation de la butte et l'édification de la construction au-dessus- seraient antérieurs de quelques années au relevé d'André-Sébastien Gérard.

Voici ce qu'écrit Saint-Venant dans le T III de son "Dictionnaire du Vendômois" (Tome paru vers 1915-1916).

"Pâquerie (La), f. cne de Tréhet - A La Pâquerie se trouve une motte entourée de douves circulaires rappelant tout à fait par sa forme les mottes médiévales avec un pavillon carré bâti au centre. On croirait voir un ancien manoir; mais les habitants du lieu attribuent la formation de cette motte et de son pavillon au caprice d'un ancien propriétaire, M. Quetin de Poncé, qui posséda cette terre au commencement du XIXème s."

Sans doute s'agit-il de Julien Quetin, fils de l'associé d'Elie Savatier, propriétaire et directeur des Moulins de Paillard jusqu'en 1833-34, décédé en 1846, auteur d'embellissements (poursuivis jusqu'en août 1914) dans son domaine de La Volonière.

Grâce à Jean-Michel Quetin, un de ses descendants, nous savons que la famille était devenue propriétaire de nombreux biens immobiliers dans la région, dont le moulin de Tréhet, relativement proche de La Pâquerie. De quoi donner quelque  crédit aux informations recueillies par Saint-Venant ! Une carte postale ancienne remontant aux années 1900 montre bien un pavillon (c'est d'ailleurs l'intitulé) assez simple, d'un étage, sur plan carré entouré d'arbres. Tel quel, ce bâtiment semble avoir revêtu un caractère suffisamment pittoresque (à cause de son emplacement ?) pour mériter l'attention du photographe.

Un petit mystère demeure : rien ne dénote la présence d'éléments de style gothique ou Renaissance aperçus par les témoins. D'autre part, le fossé réduit à un anneau en 1830, parait beaucoup plus large sur la carte de l'IGN éditée en 1990. Y aurait-il eu des transformations ?

Enfin, inutile de rechercher la prairie qui s'étend dans la direction de Ruillé : c'est elle qui a été transformée en sablière, puis en étang exploité actuellement par la Fédération de pêche du Loir-et-Cher.

Nous remercions les propriétaires actuels du Moulin de Tréhet qui nous ont transmis, avec leurs observations, un extrait du plan d'André-Sébastien Gérard et une reproduction de la CPA citée.

# Quetin  # Poncé #Tréhet # La Pâquerie #André-Sébastien Gérard #Moulins de Paillard

 

Retour à l'accueil