Claude Leymarios et Alexandra Mignot du CDPA 41 au cimetière de Lavardin

Claude Leymarios et Alexandra Mignot du CDPA 41 au cimetière de Lavardin

Une réunion un peu insolite que celle qui a eu lieu à Lavardin après Pâques ! Elle avait pour cadre le petit cimétière sur la route de Sasnières. Autour de Therry Fleury et de Gérard Allaire, un petit groupe était venu accueillir Claude Leymarios, de retour après la récente visite du château, et Alexandra Mignot au titre du Comité départemental du patrimoine et de l'archéologie en Loir-et-Cher (CDPA); tous deux ont commencé un inventaire des cimetières du département.

"L'aventure a commencé en 2007 -nous ont-ils expliqué- lorsque, de façon plus ou moins occasionnelle, nous avons noté la présence de plaques de céramique sur les tombes de la région de Mennetou; nous avons alors pris conscience que chaque région et chaque période présentaient des spécificités remarquables. A l'époque, nous ne nous étions pas lancés dans une prospection systématique mais nous l'avons entreprise depuis. Sur les quelque trois cents cimetières du département, nous avons du en visiter déjà une centaine, à raison quelquefois de six ou sept par jour. Nous nous intéressons surtout aux tombes des XIXème et XXème siècles. D'une part leur sépulture nous permet parfois de repérer les gens qui ont marqué la commune, maires, curés dont la pierre tombale est signalée par une grosse croix en relief, notables et personnalités diverses dont les artistes qui ont pu concevoir eux-mêmes leur monument funéraire." Ainsi, à Lavardin, nous nous sommes attardés devant celui de Jean Merlat, sculpteur et décorateur, l'auteur de la maquette du château exposée à la mairie. On peut y rattacher les tombes  des soldats morts pour la France, parfois regroupées dans un "carré militaire". Il arrive que le  (ou qu'un) monument aux morts ait été installé dans le cimetière; ici, il s'agit d'une simple stèle portant les attributs classiques : les palmes du martyre, la Croix de guerre, la baïonnette, le casque Adrian.

D'autre part, de façon générale, Claude Leymarios et Alexandra Mignot ont mis en évidence, à l'intention d'un auditoire attentif, la diversité et la coexistence des styles funéraires qui, obéissant d'ailleurs à des effets de mode, permettent facilement l'établissement d'une typologie. " Ces grande croix de fonte ouvragée, à la tête des sépultures, sont très caractéristiques; on connait les fabriques qui les ont produites, certaines dans la Meuse, d'autres plus proches à Blois ou Saint-Cyr-sur-Loire, par exemple, chacune utilisant un symbolisme propre : celui des Evangélistes, les anges en prière, les couronnes, les grappes de raisin, les épis de blé... Voici, plus loin, quelques spécimens de dalles évidées, soit sur les côtés pour permettre l'installation de fleurs, soit au milieu pour recevoir une couche de morceaux de verre toujours en place. Ailleurs, un tombeau de style "Art Déco".

Quand elle a été obligée de relever certaines tombes, la municipalité a conservé les sépultures des enfants, regroupées dans un angle de l'enclos; certaines ne sont signalées que par quelques fleurs; d'autres ont conservé leurs petites croix de fonte, ornées d'une Vierge ou d'un Christ, au-dessus de garçonnets ou de fillettes en prière sous des lys ou des épis; une croix n'est faite que d'épis dont certains, pliés, partent comme des brins.

Derniers grands lieux de convivialité dans les villages, les cimetières recèlent un patrimoine populaire, révélateur des mentalités et des traditions, menacé par le passage du temps et l'abandon. Il importe d'en conserver le souvenir et, à tout le moins, d'en fixer les images. Il faut remercier Claude Leymarios et Alexandra Mignot de s'être attelés à cette tâche.

CDPA 41.courriel : cdpa41@cdpa41.com

# patrimoine #Lavardin #cimetière #Claude Leymarios #CDPA

 

Alexandra Mignot près du monument aux morts; Claude Leymarios et Thierry Fleury devant la tombe du sculpteur Jean MerlatAlexandra Mignot près du monument aux morts; Claude Leymarios et Thierry Fleury devant la tombe du sculpteur Jean Merlat

Alexandra Mignot près du monument aux morts; Claude Leymarios et Thierry Fleury devant la tombe du sculpteur Jean Merlat

Retour à l'accueil