Le club de lecture de Nazareth face à Jenny Valentine

Le club de lecture de Nazareth face à Jenny Valentine

Rappelons que cette manifestation est organisée par la Ville du Mans, le Conseil général de la Sarthe et l'association "La 25ème heure du Livre" avec le concours des médiathèques, des bibliothèques et des collèges. Elle a pour objectif de développer la pratique de la lecture chez les jeunes de 13 à 16 ans en promouvant une littérature de qualité à leur intention; chaque année, elle permet à ceux-ci de choisir leur ouvrage préféré dans une sélection de dix romans; avant la remise du prix récompensant le livre retenu à la fin du mois d'avril, les différents auteurs viennent à la rencontre de leur public. A Ruillé, ce jeu des questions et des réponses a lieu à la Bibliothèque qui accueille le club de lecture du Lycée Nazareth. Cette année, c'est Jenny Valentine, auteur de "La double-vie de Cassiel Roadnight" -un secret en cache un autre- qui a dû faire face à une trentaine de jeunes filles - assez courageuses pour avoir lu au moins six des ouvrages proposés.

Jenny étant anglaise, c'est dans sa langue qu'elle a répondu aux nombreuses interrogations, avec le concours bienvenu d'une interprète bénévole. Si les premières questions ont porté sur son oeuvre, les personnages et leur rapport à l'intrigue, les échanges suivants ont abordé un domaine à la fois plus vaste et plus personnel : le parcours et la vie, le métier d'écrivain, sa concialiation avec la vie de famille, les relations avec les éditeurs (Jenny est demeurée fidèle au premier qui a cru en elle),  les étapes de la confection d'un livre jusqu'au choix final du titre et de la couverture : " Il vaut mieux être d'accord avec l'éditeur : celui-ci vous fait croire que votre opinion compte tant que vous êtes d'accord avec lui !"

Comme il est ressorti de ses réponses, c'est la spontanéité qui est la qualité maîtresse de cette jeune femme blonde et qui lui fournit son inspiration : "J'imagine une histoire à propos de gens que je  croise dans la rue ou d'une maison  que je vois tous les jours mais dans laquelle je ne suis jamais entrée... Quant je commence, j'ignore toujours la fin !" C'est sa façon d'être. "Pourquoi l'un de mes romans s'appelle-t-il "La foumilière ? " Parce que c'était le titre d'un article que je lisais dans la salle d'attente de mon dentiste lorsque mon éditeur m'a appelée pour connaitre le nom du livre en préparation; après, il a fallu que le roman corresponde au titre, ça a été dur !"

"La double vie de Cassiel Roadnight" est le sixième ouvrage de Jenny Valentine. Tous ont remporté des prix et ont été traduits en une quinzaine de langues. Le prochain, qui doit, lui, son titre à celui d'un tableau du plasticien Yves Klein, "Feu, couleur n°1" devrait paraitre en France à l'automne.

#Lycée Nazareth ## Prix des lecteurs #Bibliothèque de Ruillé #Jenny Valentine

Retour à l'accueil