A l'entrée du Salon des vignerons, les bénévoles Janick et Nicole accueillent les premiers visiteurs tandis que Pascal Janvier et Xavier Fresneau leur font déguster leur production qu'accompagnent les fromages de chèvre de MarçonA l'entrée du Salon des vignerons, les bénévoles Janick et Nicole accueillent les premiers visiteurs tandis que Pascal Janvier et Xavier Fresneau leur font déguster leur production qu'accompagnent les fromages de chèvre de Marçon

A l'entrée du Salon des vignerons, les bénévoles Janick et Nicole accueillent les premiers visiteurs tandis que Pascal Janvier et Xavier Fresneau leur font déguster leur production qu'accompagnent les fromages de chèvre de Marçon

Lhomme ou Ruillé, laquelle de ces communes est la capitale du Jasnières ? Question que je me garderai bien de trancher mais qui fait souvent débat. Je dirai que l'on est aussi bien accueilli à Lhomme qu'à Ruillé et cela devrait suffire pour avoir envie de goûter un vin de qualité dans la belle vallée du Loir où les vignerons sont aussi à Marçon, Chahaignes, Beaumont , Poncé , La Chartre et Montoire.

Dimanche dernier, le Salon des Vignerons se tenait à Lhomme et réunissait la plupart de ceux qui ont su donner au Jasnières comme aux Coteaux du Loir ses lettres de noblesse. Que personne ne s'y trompe, ils sont à la vallée du Loir ce que Chambord ou Blois sont à la vallée de la Loire, c'est-à-dire un pôle attractif de première importance; l'oenotourisme est une activité économique qui se porte bien. Autre point que l'on doit relever, un salon comme celui de Lhomme est porté par des bénévoles ainsi que le rappelaient son président, Claude Cartereau et Gérard Brault,conseiller général. Sans eux, il n'y aurait pas ces manifestations conviviales où l'on découvre le meilleur du terroir.

Olivier Champion, Raynald Lelais, Jean-Vivien Martellière, Ludovic Gigou, Claude Cartereau, Monique Ernoult, Pascal Janvier, Corinne Noury, Christophe Croisard, Xavier Fresneau présentaient une palette de leurs crus 2013 et 2014 et, pour certains des millésimes bien antérieurs. De l'avis général, les cuvées 2014 sont d'excellente qualité; le regret commun est qu'elles n'aient pas été plus abondantes.

Les producteurs locaux et les artisans de bouche permettaient aux visiteurs de se sustenter entre deux dégustations.

Beaucoup de monde se pressait dans la salle des fêtes et sous le barnum; Les Chevaliers de la puette et du Franc-Pinot ont fait leur entrée en fin de matinée ."Oyez, Oyez" a clamé le président Claude Norguet, tentant d'obtenir un relatif silence pour procéder aux intronisations du jour. Monique Cormier et Michel Boisaubert étaient les heureux élus. Ils se sont attaqués à l'épreuve ( qui consiste, rappelons-le, à boire une confortable quantité de Jasnières ou de Coteaux-du-Loir ?) avec diligence et l'ont surmontée sans problème au son du lancinant du "et glou, et glou...".

Ce salon a été aussi pour Gérard Brault, conseiller général, qui quitte la vie politique, d'offrir le verre de l'amitié à tous ceux, vignerons, commerçants, bénévoles, élus, avec lequel il a travaillé pendant tant d'année et de relancer le fameux débat, quelle est la capitale du Jasnières ? Galiène Cohu, maire de Ruillé, n'a pas manqué de défendre sa commune. Mais qu'importe, au pays du Jasnières et des Coteaux du Loir, c'est l'amitié et la convivialité qui l'emportent !

#Salon des vins de Lhomme #Jasnières #Coteaux du Loir #Chevaliers de la puette et du franc-pinot

 

Lhomme est-elle la capitale du Jasnières ?Lhomme est-elle la capitale du Jasnières ?
Retour à l'accueil