Seba Lallemand vit à Trôo

Seba Lallemand vit à Trôo

Seba, Jean- Sébastien Lallemand pour l'état-civil, vient d'être invité par la Médiathèque " Nef Europa". Ce n'est pas un inconnu à Montoire : en septembre 2011, il était déjà venu au Cloître des Augustins. En novembre dernier, on l'avait ensuite vu chez Anna Wright à La Chartre. Il avait alors réussi à trouver une place naturelle parmi tous les objets réunis dans sa boutique par cet autre artiste.Dans l'ancien Quartier Marescot, le Génie militaire a su aménager dans les combles un espace suffisant pour permettre une présentation quasi aérienne d'oeuvres pourtant de grand format (195 x 114 ou 162 x 130). Celles-ci sont d'inspiration récente, 2013 ou 2014 rarement 2012. Si les recherches exposées chez Anna étaient basées sur l'utilisation de l'encre noire, à Montoire, même si elle est souvent sombre, c'est la polychromie qui ressort, la matière étant obtenue par un mélange de peinture à l'huile, de colle, de sucre et de pigments offrant des reflets métalliques. Le titre de l'exposition,  " Psohm" parait un peu mystérieux. Seba s'est fréquemment référé, dans d'autres occasions, à l' "Ohm" qui désigne l'unité de résistance électrique qui doit son nom à un savant allemand du XIXème (la mère de Seba enseignait la physique) mais peut-être aussi simplement, " l'homme"; l'addition des deux premières lettres renvoie-t-elle à une notion de poésie religieuse ? Si l'on se souvient de l'enfance de Seba en Afrique, l'on peut aisément passer au sens de la présence de masques ou de têtes aux yeux démesurés qui sont le sujet de certains tableaux. Aucune toile ne portant de titre et chacun étant libre de son interprétation, il n'est pas interdit de voir des aérolithes pierreux errant dans l'immensité de la nuit spatiale. Ailleurs, ce sont des gangues minérales qui offrent un contenu pailleté d'or ou d'argent, ou bien encore des vagues et de l'écume, plus loin un paysage de montagne survolé avec ses vallées et ses escarpements. Une exposition très riche !

Au directeur de la Médiathèque, Michel Pires, qui saluait en lui la présence de grands artistes en territoire rural, Seba a simplement répondu : "Je n'aime pas trop parler de mon oeuvre !"

Dipômé de l'Institut des Arts visuels d'Orléans, Jean-Sébastien Lallemand, a travaillé avec les plus grands comme photographe, vidéaste et graphiste, en Italie puis en Chine. Revenu en France, il y a quelques années, il s'est fixé à Trôo et s'est adonné à la peinture en essayant différentes techniques mixtes. "Je travaille dans des conditions difficiles - nous a-t-il avoué - notamment en raison de l'humidité; je suis donc à la recherche d'un nouvel atelier, à la fois sec et spacieux car je réalise mes oeuvres à plat sur le sol."

Seba Lallemand expo "Psohm" à la Médiathèque "Nef Europa" jusqu'au 14 mars (horaires d'ouverture)

#Seba #Médiathèque Nef Europa #Trôo #technique mixte #Ohm

Retour à l'accueil